Manoir maudit, Le
Titre original: Metempsyco
Genre: Horreur , Gothique
Année: 1963
Pays d'origine: Italie
Réalisateur: Antonio Boccaci (sous le pseudo Anthony Kristye)
Casting:
Annie Alberti, Marco Mariani, Adriano Micantoni, Flora Carosello...
Aka: Metempsychose / Tomb of Torture / Die Bestie von Schloss Monte Christo
 

Dans les années 40, quelque part en Europe. La veille de ses noces avec Raman, un Prince Hindou, la Comtesse Irene disparaît. Son corps ne sera jamais retrouvé. Le château qu'elle occupait gagne une réputation de lieu maudit. Vingt ans plus tard, le docteur Darnell et sa fille Anna viennent s'établir dans la région. Anna souffre de cauchemars récurrents dans lesquels elle revit le meurtre de la Comtesse. Son père, qui est aussi psychiatre, pense que le fait de venir sur les lieux du crime pourrait la guérir. L'arrivée des Darnell coïncide avec le retour de Raman. Ce dernier est stupéfait par l'incroyable ressemblance d'Anna avec Irene. Pour lui, aucun doute, la fille du docteur Darnell est la réincarnation de sa fiancée disparue.
Pendant ce temps là, deux jeunes filles attirées par les histoires que l'on raconte au sujet du château ont entrepris une visite nocturne. Après avoir rencontré Elizabeth, l'ancienne gouvernante de la Comtesse, elles descendent dans les souterrains et croisent en chemin une créature défigurée qui les neutralisent. A son réveil, l'une des deux donzelles est enchaînée à un instrument de torture. Le monstre est là, face à elle, en qualité de bourreau. Le lendemain, les cadavres des deux filles sont retrouvés dans les bois environnants par la police. Anna, quant à elle, fait la connaissance de Georg Dickson, un reporter...

 

 

Réalisé dans la mouvance des films gothiques italiens "alternatifs" comme L'Amante del Vampiro ou Des Filles pour un Vampire, Le Manoir Maudit est l'oeuvre unique d'Antonio Boccaci. On y retrouve les ingrédients traditionnels du genre : château hanté, malédiction, spectre errant dans les couloirs, gouvernante inquiétante, serviteur mutilé, et évidemment l'héroïne qui est le sosie de l'ancienne propriétaire des lieux. Cela dit, le traitement est assez léger, plus dans l'esprit des "Detective Stories" (le héros s'appelle Dickson : clin d'oeil à Harry Dickson ?), avec un film d'horreur plutôt orienté dans l'enquête policière, et trois personnages agissant en tant qu'investigateurs : un médecin, un hindou de sang royal doté d'un sixième sens et un journaliste intrépide. Pour un peu, on se croirait presque dans un scénario d'une nouvelle de Lovecraft.
L'élément horrifique sert ici de prétexte à une sorte de machination. Si l'ambiance est palpable, et comporte quelques scènes marquantes et esthétiquement réussies, le film souffre d'un manque de rythme, et d'une répétition dans les scènes qui confine presque à la monotonie. Le suspense a tendance à retomber un peu comme un soufflé. Dommage, la photographie est magnifique ; les décors, notamment les souterrains, créent une réelle atmosphère ; et la musique d'Armando Sciascia accentue le tempo quand il le faut. Malgré cela, le film tourne en rond, faute à un scénario un peu juste, et qui s'essouffle forcément sur une durée de presque 90 minutes.
On retiendra néanmoins quelques bonnes trouvailles, un étrange chevalier en armure, une baliste en guise d'arme fatale, des rats salvateurs (enfin, plus exactement : des cochons d'Inde !), et un monstre pathétique.

 

 

Au rang des acteurs, Annie Alberti, dans le double rôle d'Anna et de la Comtesse Irene, a joué dans quelques films d'aventures avant de disparaître des écrans. Adriano Micantoni, qui joue son père, le docteur Darnell, a été vu dans plusieurs peplums, des westerns, ainsi que dans "Le Monstre aux Yeux Verts". Il a terminé sa carrière avec un premier rôle dans L'Ultime Orgie du IIIe Reich, de Cesare Canevari. Enfin, Marco Mariani (Dickson le journaliste), après quelques peplums, s'est fait remarquer dans "Le Monstre de l'Opéra" et La Morte ha sorriso all'assassino.
Le Manoir Maudit est plus sage que les films précédemment cités de Polselli et Regnoli. Pas d'audace au niveau de l'érotisme, et pas mal de retenue en ce qui concerne l'élément horrifique. Le film reste agréable à voir, malgré tout, et possède un cachet suranné appréciable. L'affiche d'époque était particulièrement magnifique, reflet de ce temps où les artistes savaient créer une ambiance avec un dessin qui donnait envie d'en savoir plus.

Jusqu'à présent, on ne trouvait qu'une solution pour voir le film en DVD, grâce à un import américain, sous le titre "Tomb of Torture". C'était la seule possibilité de découvrir une oeuvre tombée dans les oubliettes, comme beaucoup d'autres, puisque même en Italie, son pays d'origine, le film n'a jamais été édité sur ce support. Mais en cette année 2016, Artus Films sort Le Manoir Maudit à la surprise générale, en ayant retrouvé la piste française. Un petit miracle à ne pas bouder.

 

 

Note : 6/10

 

Flint

 

En rapport avec le film :

 

# La fiche dvd Artus Films de Le Manoir maudit

Vote:
 
7.00/10 ( 24 Votes )
Clics: 6973
0

Autres films Au hasard...