Légende Arthurienne 1, La - Faucon de Mai
Titre original: Hawk of may
Genre: Fantasy , Cycle Arthurien
Année: 1980
Pays d'origine: Angleterre
Editeur: Nestiveqnen
Auteur: Gillian Bradshaw
Traducteur:
Arnaud Boulin
 

Encore une trilogie celtique sur le thème maintes et maintes fois rabattu du roi Arthur, penserez-vous peut-être à l'évocation de cette trilogie portant le nom de "Légende Arthurienne" ? Oui, en effet, encore une. Mais cette fois, une trilogie dont le premier tome, Faucon de Mai, nous offre les espoirs les plus fous et des heures de lecture passionnée. Faucon de Mai est un excellent roman, épique, rythmé, haut en couleur et haletant qui réconciliera quiconque, s'il le fallait, avec le cycle du Roi Arthur.
Car ici, c'est Gwalchmai le héros, traduisez "faucon de mai", le fils de Morgawse, la demi-soeur du Roi Arthur et grande Prêtresse des Ténèbres. Morgawse voue une haine sans borne à son demi-frère et elle a juré de tout faire pour le détruire, quitte à invoquer sur lui la plus terrible des malédictions. Gwalchmai est un jeune garçon assez fragile, mauvais aux armes mais excellent barde, la risée de son frère aîné Agravain et de ses compagnons d'armes, la honte de son père, le Roi Lot. Alors pour faire taire les railleries et trouver enfin une chose pour laquelle il se sentirait doué, il va suivre les enseignements de sa mère et apprendre les rudiments de la sorcellerie. Mais l'enseignement des Ténèbres va le conduire à découvrir la véritable nature maléfique de sa mère et à pénétrer des arcanes malfaisants et terrifiants : le Mal incarné, oppressant et destructeur.
Et entre les sombres Ténèbres qui menacent de l'engloutir peu à peu et la Lumière, Gwalchmai va faire son choix. Un choix qui va l'opposer radicalement et définitivement à Morgawse, sa mère, et qui devra l'obliger à quitter les siens, poursuivi par une terrible créature mue par un seul but : sa mort. Ecouté par le Seigneur de la Lumière, Lug, dans sa prière implorante, Gwalchamai sera finalement sauvé et investi d'une grande mission : lui qui connaît si bien les Ténèbres, il servira désormais la Lumière pour les anéantir et ira confier son bras au Pendragon, à Arthur le Grand Roi. Car Lug remet à Gwalchami une terrible épée, Caledvwlch, la porteuse de lumière qui ne peut être tenue que par son possesseur. Gwalchmai va devenir ainsi un grand guerrier pour servir la cause d'Arthur dans sa lutte contre les Saxons. Les combats ne font que commencer et la quête personnelle du Faucon de Mai s'ouvre sur le plus difficile d'entre tous : combattre ses ténèbres intérieures et l'emprise de la terrible Morgawse.

Lu comme cela, Faucon de Mai pourrait sembler assez classique, un roman de fantasy parmi tant d'autres reprenant la trame habituelle du combat de la Lumière contre les Ténèbres. Mais ce qui fait la force de ce roman, c'est son contexte, qu'il soit au niveau de la légende arthurienne ou de l'arrière plan historique et guerrier qui nous restitue des combats héroïques d'une intensité incroyable. Finalement, les traits fantastiques de Faucon de Mai s'effacent presque devant la charge historique et l'importance des guerres entre les Bretons et les Saxons. La troupe du Roi Arthur en lutte contre les tribus rebelles, les querelles internes, la personnalité extrêmement attachante de Gwalchamai, son épée, symbole de sa quête et de la Lumière, tous ces ingrédients et bien d'autres font de Faucon de Mai un ouvrage exceptionnel qui se lit d'une traite.
Le style est vif, maîtrisé et l'on plonge dans un univers médiéval fidèlement retranscrit, que cela soit dans l'onomastique, la toponymie ou les innombrables détails techniques. Le souci de vraisemblance de l'auteure est réel et lire cette légende Arthurienne, c'est apprendre une foultitude de détails sur les moeurs bretonnes et saxonnes, les conquêtes militaires et les techniques d'invasion.
Gillian Bradshaw s'est inspiré de nombreuses sources folkloriques, traditionnelles et historiques et elle les incorpore avec talent à sa propre fiction pour créer une oeuvre cohérente et intelligente. Le résultat est époustouflant... Les combats sont magistralement rendus et ce roman fait preuve d'une force réelle. Epique. Oui, voilà l'adjectif qui me paraît le mieux qualifier ce roman. Epique et attachant car les personnages sont vraiment dépeint avec beaucoup de finesse et de sensibilité. Refermer ce roman, c'est enrager de ne pas avoir aussitôt la suite entre les mains, Le Trône de l'Eté, récemment sorti chez Nestiveqnen. Mais pour les lecteurs de la trilogie chez "Points", il faudra encore attendre un peu, et croyez-moi, ça n'est pas si évident que cela !
Faucon de Mai est donc un excellent roman, un premier tome extrêmement prometteur d'une saga qui s'annonce passionnante. Alors non, la Légende Arthurienne n'est pas une légende parmi tant d'autres, elle s'impose d'ores et déjà comme un incontournable du genre pour tous les amateurs de fantasy historique et de cycles arthuriens. Une épopée magistrale et palpitante que vous ne pourrez pas lâcher. Une extraordinaire découverte !

Note : 9,5/10

Chaperon Rouge

 

A propos de ce livre:

 

- Site de l'éditeur

Vote:
 
6.75/10 ( 4 Votes )
Clics: 3558
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Françatome Françatome
Johan Heliot et Mnémos, c'est une histoire qui dure depuis l'an 2000 et la publication de "La lune seul le sait", premier roman publié de l'auteur. Depuis, ...
Le sang que l'on verse Le sang que l'on verse
Depuis la disparition de David Gemmell, l'Héroic-Fantasy semble un peu aux abonnés absents, alors que les autres genres de la fantasy vont de succès en suc...
Enfant de verre, le secret du vitrail brisé, L' Enfant de verre, le secret du vitrail brisé, L'
Vivant quelques part dans la Beauce, plus exactement dans Le Thymerais, Ottavia est une petite fille ordinaire, presqu'une adolescente, vivant avec son père,...

Autres films Au hasard...