Laisse-moi entrer
Titre original: Lat den rätte komma in
Genre: Fantastique , Vampirisme
Pays d'origine: Suède
Editeur: Milady
Auteur: John Ajvide Lindqvist
Traducteur:
Carine Bruy
Illustrateur: Anne-Claire Payet
 

Parmi les films de vampire marquants sortis ces dernières années, il y avait eu Morse, une petite surprise venu de Suède signé Tomas Alfredson qui a eu le droit à son remake américain qui reprenait le titre original "Laisse-Moi entrer", mais à l'origine de ces deux films, il y a également un roman de John Ajvide Lindqvist qui avait également écrit le scénario de Morse. Laisse-Moi entrer est donc un roman de vampire venu du froid, ce qui est assez rare.

Vivant seul avec sa mère, Oskar est un garçon plus que réservé, maltraité par les brutes de sa classe toujours prêts à lui faire un mauvais coup et manquant clairement de confiance en lui. Son seul ami est un petit délinquant prêt à essayer de lui redonner un peu de confiance en lui. En attendant, Oskar survie en livrant des journaux pour se faire un peu d'argent de poche et en rêvant de meurtre et de vengeance !
En rencontrant Eli, sa mystérieuse voisine qui ne sort que la nuit et vit avec son père, un homme discret, trop peut-être, il va pourtant découvrir un autre monde, plus proche de celui de ses fantasmes sanglants que de la réalité. Tandis que Stockholm va sombrer dans la paranoïa après un meurtre particulièrement sadique, les deux jeunes gens commencent à se découvrir et à tomber amoureux l'un de l'autre.
La principale bonne idée de ce roman est de quitter les châteaux des Carpates ainsi que la Louisiane et ses bayous pour prendre place dans une cité HLM de Stockholm, là où règne une misère importante et où la vie des habitants est un combat de tous les jours contre la pauvreté et la déprime. Là où finalement personne n'irait chercher un vampire finalement et où ils peuvent vivre sans se faire remarquer ou presque.
Et l'histoire tient donc compte de ce lieu en mettant en scène un garçon souvent livré à lui-même et dont la mère absente n'a pas beaucoup de temps à lui accorder, mais aussi un adolescent se livrant à divers trafics et notamment la revente de marchandise tombé du camion ainsi qu'un groupe de piliers de comptoir squattant un restaurant chinois. Des personnages terriblement réalistes et qu'on ne s'attend pas à trouver dans un roman de vampire.
Et pourtant, il seront tous confrontés à ce monstre qui va envahir leur vie. Mais qui est le monstre ? Cette jeune fille qui a besoin de sang pour se nourrir ? Son père, un pédophile tuant ses victimes en espérant secrètement que la succube à l'apparence de fillette s'offre à lui ? Son jeune ami ne rêvant que de meurtre et de vengeance ? Ce roman commence donc de manière poisseuse, du genre à retourner l'estomac.
Mais après ce début formidable, "Laisse-moi entrer" devient un peu plus routinier et l'on s'enferme dans la vie privée des personnages sans que ça n'apporte quelque chose au récit, si ce n'est quelques événements qui perturberont leur quotidiens et nous amèneront jusqu'à un final particulièrement sanglant et émouvant, nous laissant l'impression que ça valait le coup de lire les chapitres précédant malgré leur lenteur.
Et il y a aussi au centre de ce roman une magnifique histoire d'amour entre deux jeunes gens que tout oppose. Une histoire faite de joie, de peur, de mystère, d'inquiétude et parfois même d'incompréhension. Cette histoire entre Oskar et Eli est le coeur du roman, la principale raison de lire. Cette romance adolescente, voir enfantine, est raconté avec une tendresse opposée à la dureté du reste du roman, comme si c'était la seule chose acceptable dans ce monde pourri.

Bref, ce roman ne rénove pas le mythe du vampire et a tendance à traîner en longueur avec ses trop nombreux personnages qui semblent tous avoir une vie compliquée alors qu'il ne sont là que pour un ou deux rebondissements qui ne demandaient pas de les connaître autant. En refusant de ce concentrer sur l'intrigue principale, le roman de John Ajvide Lindqvist devient lassant, mais découvrir la pépite qui se cache au milieu n'en devient alors que plus agréable.

Note : 5/10

 

Stegg

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'auteur :  http://johnajvide.com/

- Site de l'éditeur : http://www.milady.fr/


Vote:
 
5.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 1808
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Crystal Rain Crystal Rain
Planète Nanagada. John Debrun n'a plus aucun souvenir de son passé à part ce crochet qui lui sert de main. Cela ne l'empêche pas de vivre heureux au bord ...
Ceux des eaux mortes 1 - L'or et la toise Ceux des eaux mortes 1 - L'or et la toise
Le grand mérite de "l'or et la toise" est d'être ancré dans un véritable univers de conte populaire. On y croise un ogre mangeur d'hommes, une paire de ba...
Sohl 1 : l'oeil et le poing Sohl 1 : l'oeil et le poing
Sohl est le premier roman des éditions Asgard que j'ai l'occasion de lire et je suis heureuse d'avoir enfin découvert cette jeune maison d'édition que l...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...