Saigneur de Guerre
Genre: Dark Fantasy , Horreur , Fantasy , Vampirisme
Pays d'origine: France
Editeur: Lokomodo
Auteur: Manuel Essard
 

Une armée est en train de conquérir le monde sans que rien ni personne ne puisse l'arrêter, laissant derrière elle ruines et chaos. Un ultime château se dresse encore sur leur route et ils comptent bien le détruire, mais la reine qui l'habite et sa Garde Blanche n'ont pas l'intention de se rendre sans se battre. Pourtant, une solution existe peut-être pour terrasser cette armée : les chevaliers vampires. La Princesse Fillhor va partir à leur recherche.

"Mais a-t-on jamais vu une légende sauver un empire ?" nous demande le quatrième de couverture, mais un monstre conviendrait probablement plus qu'une légende dans cette question, car si les chevaliers vampires sont des guerriers puissants, ils sont aussi assoiffés de sang et n'hésitent pas à boire celui de leurs prisonniers de guerre pour régénérer leur armures. Bref, l'allié semble aussi monstrueux que l'ennemi dans cette histoire.
L'intrigue commence pourtant de manière banale et sans rien de bien neuf avec une armée indestructible, une bataille qui se prépare et une quête perdue d'avance pour la survie du monde. Deux personnages, la princesse et le poète Rigolasse, se lancent donc à la poursuite des chevaliers-vampires, trouvant alliés et ennemis sur leur route où les attendent en effet de multiples dangers dont le but de leur quête lui-même.
C'est alors que l'histoire prend un tournant plus intéressant, plus horrifique puisque le secret des chevaliers-vampires n'est pas forcément celui qu'on pense au départ. Il ne s'agit en effet pas des classiques créatures de la nuit qui sucent du sang de vierge pour se nourrir, mais de quelque chose de bien plus inquiétant, et un monstre que n'aurait pas renié Lovecraft semble être à l'origine des armures buveuses de sang.
Le roman part alors dans un mélange de fantasy toujours classique avec une bataille épique et d'épouvante avec des présences inhumaines qui ne semblent pas vouloir que du bien à l'humanité. Oscillant entre les genres, Saigneur de Guerre surprend donc et propose une ambiance évoquant le "Trône de fer", mais bien avant George RR Martin dont le début du cycle est sorti quelques années après celui de Manuel Essard.
La violence y est aussi réaliste et les coups d'épées ne se contentent pas de tuer, ils déchirent les chairs et font souvent souffrir. Opposant le côté héroïque des batailles à leur côté brutal, Manuel Essard nous rappelle que derrière l'apparence spectaculaire, il y a aussi des vies humaines en jeu et que la mort n'y est pas romantique, juste brutale et définitive. L'ambiance y est donc très sombre et très noire.
Surtout que les meurtres et les trahisons prennent de l'ampleur durant la dernière partie et que l'auteur fait tout pour surprendre, quitte à user de grosses ficelles, comme pour la découverte de l'identité du méchant. Dommage, car l'aspect horrifique semble y être un peu oublié et que le roman peine un peu à se renouveler. Ceci-dit, Manuel Essard semble en avoir gardé sous le coude pour le second tome.

Pour finir, on peut dire que Saigneur de Guerre est un roman de fantasy classique, mais surprenant par l'utilisation d'idées venues de la littérature horrifique et une vision de la violence très crue, refusant d'en faire un simple divertissement et nous rappelant sa cruauté. Saigneur de Guerre est ainsi un roman intéressant, déroutant et séduisant, mais également trop conventionnel pour convaincre pleinement.

 

Note : 8/10

 

Stegg

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'éditeur : http://www.editions-lokomodo.fr/

Vote:
 
8.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 2231
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Harmoniques Célestes, Les Harmoniques Célestes, Les
Mea culpa, j'avoue mon crime, c'est la première fois que je lis du Jean-Claude Dunyach. Certes, le nom de cet auteur ne m'est pas non plus inconnu puisqu'il ...
Time*Out Time*Out
Caché dans une mine, Christopher Kidd et ses alliés essaye de trouver un nouveau moyen pour lutter contre La Cohérence, mais contre tout-attente, c'est cet...
Palace Athéna Palace Athéna
Après un New-York futuriste, Jonas Lenn nous propose de visiter Paris durant l'exposition universelle de 1889. Il y a changement de lieu donc, mais pas forc...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...