Critiques par genre Fantasy Dit de Cythèle 1, Le - La Ronde des Vies Eternelles
Liste alphabétique Derniers ajouts Plus regardés Mieux notés
Dit de Cythèle 1, Le - La Ronde des Vies Eternelles
Genre: Fantasy
Année: 2002
Pays d'origine: France
Editeur: Nestiveqnen
Auteur: Nicolas Cluzeau
 

Premier tome de la Quadrilogie Le Dit de Cythèle, la Ronde des Vies Eternelles de Nicolas Cluzeau nous propulse dans un univers résolument sombre et complexe. A la rencontre de quatre personnages aux caractères bien trempés, nous allons pénétrer un monde étrange et angoissant qui en dit long sur la teneur des trois volumes suivants. Tout se met ici machiavéliquement en place pour laisser libre cours à la quête de Cythèle et, même si ce roman peut se lire de manière relativement indépendante (ce qui est fort appréciable !), on meurt d'envie à la fin de ce premier tome de se jeter à corps perdu dans la quête de Cythèle à la recherche des âmes perdues... La Ronde des Vies Eternelles est un roman vraiment original, étrange, captivant et parfois dérangeant qui n'épargne pas son lecteur. Nicolas Cluzeau l'a écrit "avec ses tripes" et il ne nous ménage pas pour notre plus grand bonheur: on pénètre lentement dans un monde de cauchemars, d'horreur et de d'angoisse, mais on aime plus que tout se sentir malmené par la plume soigné et élégante de l'auteur. Bienvenue a Corollis...


Quatre personnes vont se retrouver à la veille de leurs 31 ans près de la ville de Corollis. Quatre hommes et femmes nés le même jour que tout semble éloigner mais qui ont tous vécu le même rêve ou le même hallucination qui les a mis sur la piste de Corrolis. Ils sont condamné à mourir s'ils ne parviennent pas à résoudre le mystère de la ville et de la malédiction qui pèse sur eux et ils semblent tous bien décidés à vendre chèrement leur peau quelle que soit la menace. Il y a donc Cythèle la Hiérarche, prêtresse de Plutonis, Brytomarte, officière dans l'armée de la République, Eringvard, mi homme-mi fée à la puissance guerrière dévastatrice et Syrmà¤il, un mage médiocre de l'académie de magie de Vilanôé. Ils vont décider d'unir leur force pour percer à jour les secrets de Corollis et plonger au coeur des mystères de leurs passés. Les quatre compagnons vont sombrer bien malgré eux au sein de l'étrange ronde des vies éternelles et affronter la violence de leurs existences antérieures, sombre quête vers la connaissance d'un terrible secret. A Corollis, ce sont leurs peurs les plus intimes que nos amis devront affronter, les démons pervers nés de leurs propres traumatismes, de leurs errances et de leurs folies.
Seront-ils assez forts pour affronter leur destin ainsi que leur passé, le lien puissant qui les unit parviendra-t-il à les empêcher de sombrer dans la folie et la destruction ? C'est une quête douloureuse et tragique qui s'ouvre ici. Une quête pleine de déchirements et de souffrance, sombre et tragique, originale et héroïque. Nicolas Cluzeau nous livre un grand moment de fantasy, épique, intelligent, érudit et richement écrit et surtout très original.
Vu par ma plume, vous pourriez jurer que l'on a déjà vu ces personnages, cette intrigue et que c'est une fois de plus de la fantasy réchauffée, mais je vous assure que non ! Bien sûr la trame reste une trame classique de fantasy, mais Nicolas Cluzeau parvient à lui insuffler un souffle et une noirceur qui vous entraînent et vous enchaînent à nos quatre héros. On souffre à leurs côté, on tremble et on s'émerveille devant certaines descriptions tout bonnement hallucinantes. Certains mondes décrits sont vraiment magnifiques et le roman est ponctué de trouvailles. La Ronde des vies Eternelles est un roman captivant et bigrement original qui possède une force indéfinissable, un je ne sais quoi qui vous pousse sans cesse vers le prochain chapitre, vers encore un peu plus de douleur. Et justement, ce qui fait sa force est peut-être le peu d'espoir qui réside dans ce roman. Une grande tristesse plane sur les personnages, de grands déchirements les caractérisent tous et c'est peut-être en cela que ce roman est particulièrement original. On souffre en communion avec nos héros et on aime cela...
Le rythme est enlevé sans être trop haletant, des scènes de combats particulièrement héroïques alternent avec des passages introspectifs sombres à souhait. Finalement, quand on y réfléchit de plus près, on se dit qu'il ne s'est passé tant de choses que cela dans ce premier tome, nos personnages accomplissent finalement assez peu d'action, mais nous plongeons tellement au coeur de leurs personnalités et de leurs terreurs, passées et présentes, que le résultat est une narration extrêmement dense et riche, lourde, voire oppressante. C'est un beau tour de force que réussit ici Nicolas Cluzeau car ce n'est finalement pas si évident de faire d'une vaste scène d'exposition ou d'introduction un roman aussi passionnant !
La Ronde des vies Eternelles est donc un roman que je recommande vivement à tous les amateurs de fantasy. Du Tolkien agrémenté d'un soupçon de tragédie Shakespearienne et sublimé par la poésie sombre des âmes torturées, personnellement j'en redemande et pas qu'un peu ! Nicolas Cluzeau est une grande figure de la fantasy contemporaine et Le Dit de Cythèle vous le prouve : enfin de la fantasy qui n'a pas peur d'assumer ses démons et d'écorcher son lecteur !

Note : 8,5/10

Chaperon Rouge

 

A propos de ce livre :

- Site de L'auteur 

- Site de l'éditeur

Vote:
 
8.15/10 ( 13 Votes )
Clics: 3286
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Protectorat de l'ombrelle 1, Le - Sans âme Protectorat de l'ombrelle 1, Le - Sans âme
  La couverture de "Sans âme" nous annonce "une histoire de vampires, de loup-garous et d'ombrelles". C'est vrai, on trouvera de ces trois éléments en quan...
Code de Cambridge, Le Code de Cambridge, Le
Tony Gheeraert est professeur de Lettres à l'université de Rouen et ancien élève de la très prestigieuse Ecole Normale Supérieure. Une bien vilaine rume...
Serment de l'épée 1, Le Serment de l'épée 1, Le
Bahzell Bahnnakson est un hradani, une créature entre un elfe et un troll, une sorte d'orc en un peu plus civilisé malgré un tempérament de Berserker, et il...

Autres films Au hasard...