Space Opera
Genre: Space-Opéra , Science-fiction , Extraterrestres , Musique
Année: 1965
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Gallimard
Collection: Folio SF
Auteur: Jack Vance
Traducteur:
Arlette Rosenblum
 

Le Space Opéra, dans son acceptation la plus large, est une facette très traditionnelle de la science-fiction : vastes empires intergalactiques, voyages spatiaux à la vitesse de la lumière à bord de vaisseaux plus stupéfiants les uns que les autres, missions de reconnaissances ou conquêtes à hauts risques, etc. De la science-fiction de grande envergure, donc ! Mais ici, malgré ce que le titre indique de prime abord, le sujet en est tout autre : Jack Vance va en effet prendre le terme au pied de la lettre et nous offrir une parodie un peu burlesque d'un space opéra au sens strict, c'est-à -dire une troupe d'opéra qui va donner une tournée spatiale afin de déterminer si les autres peuples de l'univers ont aussi l'oreille musicale...
Le détournement est tout à fait original et la subtilité du titre de l'oeuvre est évidente : Jack Vance s'amuse à détourner avec bonheur et humour les codes du genre et nous offre un roman au final assez atypique et curieux. L'histoire en est très simple : une riche amatrice de musique, Dame Isabel, a promu avec un certain Adolphe Gondar une troupe de musiciens, la neuvième compagnie, sensée être une troupe extraterrestre. Mais celle-ci va un beau jour disparaître sans explication après quelques semaines de représentations à succès. Fin de la polémique sur la possibilité d'une musique universelle et sur les codes musicaux reconnaissables d'une culture à l'autre.
Mais Dame Isabel ne va pas lâcher l'affaire si facilement et elle va donc décider d'affréter un navire spatial, le Phébus, afin de retrouver la neuvième compagnie et de se rendre sur leur planète natale, la planète Rlaru à la réputation de mélomanes avertis afin de leur faire profiter à leur tour des grands opéras terrestres. Mais pour rentabiliser le voyage, Dame Isabel va dans le même temps organiser la plus grande tournée intergalactique jamais vue et embarquer sur le Phébus une troupe composée des meilleurs musiciens, chanteurs et artistes lyriques de la Terre afin de se présenter sur le plus grand nombre possible de planètes.
Le but de Dame Isabel étant d'apporter la culture et la musique terrienne aux autres peuples afin de leur amener un peu de bon goût et d'intelligence ! Et en plus de cela, cette tournée aura aussi pour but de vérifier l'universalité de la musique et de constater l'effectivité d'un engouement stellaire pour l'opéra terrien. Les grands airs de Wagner, Debussy, Rossini, Berg, Strauss ou Hoffenbach vont ainsi être entonnés avec beaucoup d'allant, de talent et d'espoir sur de nombreuses planètes, en face de publics parfois très déconcertants et déconcertés et comme vous pouvez vous en douter, la troupe ne rencontrera pas forcément l'accueil escompté ! Ajoutez à cela une romance contrariée et des caractères bien trempés (notamment Dame Isabel) et vous aurez un space opéra bien atypique !

L'idée est donc intéressante mais une fois passé le jeu de mots sur le titre et le genre de l'ouvrage, Space Opéra a malheureusement rendu une grande partie de ses bienfaits et de ses qualités... C'est un roman assez agréable à lire, absolument pas "prise de tête", et qui se lit vraiment très vite. Certes il y a quelques bons moments assez drôles dans les divers accueils de l'opéra sur certaines planètes et une bonne réflexion sur la volonté omniprésente dans notre société de toujours vouloir imposer sa culture et ses arts aux autres patries jugés inférieures et ignares. L'aveuglement bourgeois, l'absence de reconnaissance d'autrui et de sa culture ainsi que l'impossibilité d'un jugement cohérent et objectif sont très bien mis en avant avec humour et à propos, mais au final, on s'ennuie pas mal...
Malgré toutes ses qualités l'histoire reste tout de même un peu longuette pour pas grand-chose : la fin est en plus absolument bâclée et on a le sentiment que l'ouvrage est un prétexte et non une histoire à part entière. Dommage car il y avait matière à un excellent propos. On a parfois le sentiment que le roman a trop vieilli et qu'il dégage comme un charme un peu suranné, désuet, très cartons plâtre. On est comme devant un décor de théâtre un peu vieillot et parfois un peu ridicule qui tenterait tant bien que mal de rendre au mieux une atmosphère profonde et réaliste.
Et vue l'importance accordée par nos personnages à leurs propres décors, on à le sentiment d'une certaines forme de mise en abîme : Jack Vance s'amuse sans conteste à nous narrer les rocambolesques aventures de cette troupe d'Opéra mais nous, lecteur, on est un peu lâchés comme des spectateurs impuissants devant une représentation fade et ennuyeuse. On ne peut alors que comprendre l'attitude polie mais néanmoins accablé des autochtones des planètes visitées devant un spectacle qu'il ne sont pas à même de comprendre ou qui ne les intéresse tout simplement pas !
Donc un roman sympathique qui ne demande pas un grand investissement de la part du lecteur. Le style est propre, l'histoire sans grands enjeux et tout cela manque fichtrement de rythme. Dommage. Mais si vous aimez l'Opéra et la grande musique, ne vous refusez tout de même pas l'expérience car vous pourrez tout de même passer un bon moment... A réserver aux amateurs et aux mélomanes avertis !

Note : 6/10

Chaperon Rouge

Vote:
 
6.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 3459
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Parias d'Engelar, Les Parias d'Engelar, Les
L'apocalypse a eu lieu ou presque... Quelques humains ont survécu et vivent désormais dans une immense tour perdue au milieu d'un hiver éternel, vénérant...
Ethan Blaike 2 - La communauté de Destins Ethan Blaike 2 - La communauté de Destins
Deuxième tome d'une trilogie, La communauté de Destins poursuit les aventures d'Ethan Blaike : l'Elu du peuple des Mémoriens, destiné à sauvegarder la M...
Ecole de la nuit, L' Ecole de la nuit, L'
"L'école de la nuit" faisant suite au "Livre perdu des sortilèges", nous retrouvons Matthew et Diana, transportés en plein XVIème siècle anglais, sous le r...

Autres films Au hasard...