Voie du Sabre 1, La
Genre: Fantasy , Asie
Année: 2002
Pays d'origine: France
Editeur: Gallimard
Collection: Folio SF
Auteur: Thomas Day
 

Mikedi est le fils aîné du puissant seigneur Nakamura Ito. Après douze années passées dans la douceur des concubines de son père (qu'il n'a presque jamais vu ni connu) dont l'une, la belle Suki, est sa mère, le jeune garçon se voit confié à un rônin, un samouraï sans maître, du nom de Miyamoto Musashi. L'homme est d'une saleté repoussante, puant à deux lieux à la ronde, mais il est surtout le plus agile des combattants, la plus fine lame de tout le Japon. C'est un guerrier imbattable et ce jour où il franchira les portes du palais des Nakamura, il décimera un à un tous les samouraïs du seigneur de la guerre père de Mikedi.
L'insulte est sans précédent mais Nakamura ne prendra pas la vie de l'impudent. Bien au contraire, il va lui confier son fils pour que Musashi en fasse son élève et qu'il lui enseigne la Voie du Sabre. Pour convaincre le Seigneur Nakamura de lui laisser l'enfant, Musashi va en effet lui promettre que Mikedi, devenu le plus puissant des guerriers, pourra approcher la fille de L'empereur Dragon et lui donnera sa semence. Ce qui n'est encore jamais arrivé puisque celle-ci dévore vivants tous ses prétendants...
La fille de l'Empereur est en effet la dernière de son espèce, les buveurs d'encre de Shô, un poison extrêmement mortel. Mais pour quiconque forge son corps et parvient à s'y habituer par doses infinitésimales, c'est l'immortalité qui lui est promis. Mais une immortalité au prix de nombreuses et horribles transformations physiques qui font de l'Empereur et de ses descendant des êtres effroyables, plus dragons qu'humains. Pour Mikedi, c'est donc la chance de sa vie, le pouvoir qui lui est offert s'il parvient à comprendre le Secret et dompter la voie du Sabre.
Pourtant Musashi va tenter de lui faire changer d'avis et essayer de l'entraîner sur le véritable chemin, vers la véritable voie du sabre : le sang au service de la liberté ; tuer mais pour défendre les opprimés. Le combattant au corps intégralement tatoué, un tatouage mouvant au gré de ses humeurs, l'homme au passé obscur et à la dureté de fer va donc tenter de dévier le jeune Mikedi de la volonté de puissance et de l'orgueil qui germent peu à peu en son coeur. Pendant près de quinze années, il va lui enseigner les secrets du sabre, de l'amour et de la discipline. Les secrets des sens et de la liberté.
Musashi est un guerrier hors pair mais il est aussi un magicien aux yeux de tous. Un homme capable de sculpter des dragons dans l'eau de la mer ou le visage de la femme aimé dans le sang de celui qui l'a violée et torturée. Musashi est sale, parfois vulgaire, mais Musashi est aussi sage et poète. Il va tout faire pour mettre Mikedi sur le chemin du Secret car celui-ci ne peut s'enseigner. Il ne peut que se vivre. Il fera de Mikedi un puissant guerrier mais il le confrontera aussi à des choix qui influeront sur sa vie entière. Mikedi saura-t-il finalement comprendre la voie du sabre et la faire sienne en dépassant sa soif de pouvoir et de vengeance ? Le chemin de la vérité sera long pour le maître et l'élève, jonché des plaisirs de la jouissance et de la chair, de la douleur des combats et de la douceur perverse de la trahison...

Si toute l'histoire qui nous est contée est pure fiction, bien qu'ancrée dans une tradition japonaise réelle, le héros Musashi a bel et bien existé. Il serait né en 1584 et mort en 1645 en laissant derrière lui, en plus de centaines de morts, une oeuvre de calligraphe stupéfiante et un livre le Gorin-No-Sho (Ecrit sur les cinq éléments ou Livre des cinq anneaux selon les traductions) où il énonce sa philosophie de la voie de Sabre. Sa bravoure et sa saleté légendaires sont bien réelles et il reste dans l'histoire sous le surnom de "kensei", le saint au sabre. Mais si Musashi confère un cadre et une assise historique au roman, c'est pourtant une histoire ancrée dans une ambiance de fantasy que nous offre Thomas Day, un Japon rêvé où les dragons existent, où la magie est un art et où les lames des katanas sont trempées à partir des météorites.
Un chef-d'oeuvre. Pour qui aime le japon et les histoires de Samouraï, celui-ci sera ravi. C'est un roman vraiment époustouflant, sans un seul temps mort, plein de violence, de traditions, de sensualité et de sentiments déchaînés. Les corps cèdent sous les coups de katana, le sang gicle en gerbes écarlates tout au long du livre (on se croirait vraiment dans un épisode de Zaïtochi !) et l'enseignement de Mikedi reprend tous les clichés les mieux venus de l'initiation. Les saveurs de la guerre, de la chair et du palais lui sont enseignées par les plus grand experts et expertes et on suit pas à pas les découvertes de Mikedi, dans une tonalité de traditions déconcertantes, de codes d'honneurs rigoureux et d'arts martiaux maîtrisés au plus haut degré.
Le tout nous est narré dans un style aisé, une prose qui ne lasse jamais et un véritable don pour rendre l'atmosphère si particulière du japon et de ses romanciers. On sent que l'auteur se passionne pour cette culture et qu'il y a vécu de nombreuses années... C'est un roman formidable, vraiment l'un des meilleurs que j'ai lu depuis quelques temps. En plus, l'intrigue est entrecoupée de récits oraux racontant la genèse de l'histoire ou le passé des personnages et la tradition du récit oral pâlie avec bonheur aux flashbacks parfois un peu surfaits.
On est conquis et ce dès les premières pages. Un seul regret et non des moindres : c'est trop court ! La Voie du Sabre se lit tellement bien, on est tellement plongé dans l'intrigue sans pouvoir en décoller que la fin arrive trop vite, bien trop vite... Et on aurait aimé pouvoir s'attarder encore plus sur certains points, les voir décrits plus précisément comme par exemple le voyage en Europe de Mikedi qui n'est relaté qu'en seulement trois pages. Mais on pardonnera ce détail qui n'a rien d'un défaut insurmontable, bien évidement, et je vous recommande chaudement ce roman. Un livre à lire sans modération !

Note : 9/10

Chaperon Rouge

 

A propos de ce livre:

 

- Pour découvrir plus amplement la vie de Miyamoto Musashi, il existe 2 excellents ouvrages mêlant histoire et fiction consacrés à la vie du célèbre rônin : "la pierre et le sabre", suivi de "la parfaite lumière" de Eiji Yoshikawa.

Vote:
 
7.57/10 ( 7 Votes )
Clics: 3076

2 commentaire(s) pour cette critique

Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Saga Des Anges Déchus, La - Silence Saga Des Anges Déchus, La - Silence
Nora se réveille dans un cimetière après trois mois de disparition. Victime d'une amnésie, elle a tout oublié des cinq derniers mois de sa vie, et ne se so...
Les Excentriques Les Excentriques
Les éditions Le Chat Rouge sont une vraie mine d'or pour qui veut découvrir des auteurs du XIXème siècle pas toujours connus et pourtant tellement passion...
Chronique des rivages de l'ouest 2 –  Voix Chronique des rivages de l'ouest 2 – Voix
Ansul était autrefois une cité pacifique et prospère, où de nombreux dieux étaient vénérés et où la culture était chérie. Mais les Alds, des fanati...

Autres films Au hasard...