Magnificence des Oiseaux, La
Titre original: Bridge of Bird
Genre: Humour , Thriller-Polar , Fantasy , Asie
Année: 2000
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Denoêl
Collection: Lunes d'encre
Auteur: Barry Hughart
Traducteur:
Patrick Marcel
 

Une étrange épidémie a frappé le village de Kou-fou. Seul les enfants de huit à treize ans semblent avoir été atteints. Le jeune You de Lou, appelé plus communément Boeuf numéro Dix, est donc envoyé chercher un sage à Pékin. Il va alors tomber sur maître Li, un vieux sage qui semble un trop porté sur la bouteille mais qui sera le seul a accepter son enquête. Ils vont alors retourner dans son village et découvrir les coupables. Ils vont aussi devoir partir à la recherche de la "grande racine de puissance" qui semble être le seul remède pour soigner les enfants. Voilà nos deux héros lancés dans une quête qui va s'avérer rocambolesque.

L'histoire se déroule donc dans une chine médiévale où l'on croise de superbes femmes, des méchants particulièrement sadiques et même des fantômes. Malgré son coté complètement farfelu, l'univers mis en scène par Barry Bughart est tout à fait crédible et à aucun moment on en vient à le mettre en doute. On suit les aventures de nos deux héros dans ce pays haut en couleurs et aux personnages assez atypiques tout en se demandant où l'auteur va bien vouloir nous amener.


L'histoire se révèle malheureusement assez redondante et on a l'impression d'avoir parfois les mêmes rebondissements, les mêmes évènements car l'objet de leur quête ne vas pas être facile à trouver. Pourtant, l'auteur arrive à rassembler de manière assez inattendue ce qui semblait pourtant être un sacré fouillis. Barry Bughart arrive à faire tenir debout une histoire complètement invraisemblable sans qu'on arrive à y trouver de faille. C'est là l'une des principale force de cette histoire !

Mon problème avec "La magnificence des oiseaux", c'est qu'il est vendu comme un roman comique à l'humour Pratchettien, or je n'ai pas ri tant que ça à la lecture de l'ouvrage. L'auteur n'a pas réussi à me provoquer les fous rires que j'ai pu avoir devant l'un des tomes du Disque-Monde. Le roman a certes quelques passages particulièrement jubilatoires qui m'ont bien fait sourire, le style de l'auteur est parfois asse amusant comme le passage où le héros se retrouve seul avec une jeune femme mais la plupart du temps le roman se laisse simplement lire.


Ce livre reste pourtant très sympathique malgré quelques passages ou idées déjantées qu'ont trouve en parcourant le livre. Il reste une aventure assez cocasse et plutôt bien écrite mais que je n'ai jamais trouvé passionnante. Si j'avoue être conquis par cette Chine imaginaire, je doit avouer aussi ne pas été enthousiasmé par l'histoire. C'est peut-être l'humour de ce roman qui m'est largement passé dessus.

"La magnificence des oiseaux" est-il un livre à lire ? Sincèrement oui. On passe tout de même un bon moment en compagnie de cet incroyable sage avec un léger défaut de personnalité et son honorable client. On a le droit à une ballade dans un univers plutôt exotique et on se souvient avec plaisir de plusieurs personnages. De plus, ce livre n'est au final pas dénué de poésie et d'un charme qu'on trouve rarement dans la fantasy actuelle.


Note: 6/10

Stegg

Vote:
 
6.75/10 ( 4 Votes )
Clics: 3198
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Traité de Sorcellerie Traité de Sorcellerie
Après son "Traité de Démonologie", son "Traité de Vampirologie" et son "Traité des Anges" Edouard Brasey poursuit son travail en nous présentant, avec p...
Vampire Kisses 1 Vampire Kisses 1
Trop de vampirisme, tue le vampirisme; surtout en ces heures où une certaine saga à succès mêlant vampirisme et soupirs d'adolescent moderne entraine une su...
Toutes nos peurs Toutes nos peurs
"Toutes nos peurs", qui ne porte pas très bien son nom car il ne fait pas peur du tout, s'ouvre sur une citation de Lovecraft. Citation qui porte, je vous le...

Autres films Au hasard...