Falsificateurs, Les
Genre: Thriller-Polar
Année: 2007
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Gallimard
Auteur: Antoine Bello
 

Sliv Dartunghover, jeune géographe de 23 ans, est embauché par une société d'études sur l'environnement. Du moins le croit-il car en réalité, cette société n'est qu'une facade dissimulant un organisme secret de dimension planétaire, le CFR (Consortium de Falsification du Réel) dont le but est de créer de toutes pièces des événements fictifs pour les insérer avec une parfaite efficacité dans la trame historique. Bref, c'est une vaste entreprise de falsification de l'Histoire, passée présente et futur. Sliv apprendra ainsi que l'envoi de la chienne Laïka dans l'espace n'était qu'une invention du CFR, de même que la prétendue découverte de l'Amérique par Christophe Colomb, et tant d'autres événements.

La raison de tels tripatouillages ? Influer apparement de manière positive sur les événements et les décisions des puissants de ce monde. Ainsi, le faux reportage du CFR sur les charniers de Timisoara a contribué à la chute du régime de Ceausescu.

Un jeune idéaliste comme Sliv ne tarde donc pas à devenir un des éléments les plus zélés de l'entreprise, imaginant plusieurs scénarios que les agents de terrain se chargent ensuite, par l'intermédiaire de fausses éditions de journaux, modifications des bases de données informatiques et d'ouvrages divers, de rendre réels.

Pour autant, Sliv et d'autres employés ne peuvent s'empêcher de se poser des questions sur cette mystérieuse organisation : quel est son but ultime ? Pourquoi tant de moyens mis en oeuvre pour falsifier ainsi l'Histoire ? Qui la dirige ? Autant de questions qui jettent un trouble dans l'esprit de Sliv et de ses collègues, inquiets à l'idée d'être peut-être les instruments d'une conspiration planétaire aux motivations moins avouables.

 

Antoine Bello est un écrivain français vivant aux Etats-Unis (où il dirige également une PME spécialisée dans la communication d'entreprise) et cela se sent. "Les Falsificateurs" est effectivement un roman "à l'américaine" qui accumule les caractéristiques propres aux meilleurs best-sellers d'Outre-Atlantique : rigueur de la construction, solide documentation, sens du rythme, inventivité, suspense. Autrement dit, ce que certains appelleront sans doute une "belle mécanique", avec ce que cela sous-entend de méfiance, surtout dans nos contrées, toujours prêtes à plébisciter des romans qui ne racontent rien mais possède un beau vernis littéraire. On y retrouve aussi un thème cher aux Américains : le complot planétaire. Néanmoins, même si le roman distille une ambiance évidemment paranoïaque, Bello a l'intelligence de ne pas tomber dans le délire conspirationniste pour adolescents boutonneux façon X-Files ou "révélations" à propos du 11 septembre. L'auteur prend le temps de bâtir son incroyable supercherie avec méthode, un sens de la persuasion et de l'intrigue bien ficelée qui parvient à la crédibiliser, au moins le temps de la lecture.

Devant l'ambiguïté des tenants et aboutissants de cette société aguerrie dans l'art du faux, le lecteur se pose évidemment beaucoup de questions à l'instar des falsificateurs eux-mêmes, partagés entre leur conviction de faire oeuvre utile, leur méfiance sur la finalité de tout cela mais aussi ce petit sentiment de puissance d'avoir ainsi l'occasion de jouer avec l'Histoire.

Le sujet en lui-même est passionnant et bien dans l'air du temps. A l'heure de la multiplication des médias, de la question de la fiabilité du flot d'informations qui nous parvient en continu (notamment sur le Net) et de la facilité avec laquelle la vérité peut-être tronquée voir carrément modifiée, "Les Falsificateurs" propose, au-delà de son aspect de thriller efficace et divertissant, une réflexion sur la manipulation qui ne manque pas de pertinence, même à travers le miroir grossissant d'une sorte de politique-fiction qui flirte parfois avec la SF (la référence avec Phillip K. Dick est trop évidente pour ne pas la noter).

Cette parabole sur l'Histoire interroge aussi notre rapport à une réalité toujours menacée par l'inclusion d'éléments fictifs qui nous arrangent (ah ces petits arrangements avec la vérité que nous refusont d'appeler mensonges) ou notre propension à laisser notre subjectivité guider notre perception de ce qui nous entourent.

Inutile cependant de trop se prendre la tête car le roman a d'abord été conçu pour passer un bon moment tout au long de ses 500 pages bien remplies qui se lit comme un roman d'espionnage (on est heureusement plus proche de John Le Carré que de Tom Clancy) avec toutefois ce petit surplus de réflexion qui est le bienvenu, malgré certaines simplifications.

La fin de l'ouvrage laisse présager d'une suite, qui permettra sans doute d'éclairer un peu certains points encore obscurs.


Note : 7/10

Ragle Gumm

Vote:
 
7.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 3017
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Fantômes - Histoires Troubles Fantômes - Histoires Troubles
Cela fait déjà quelques années maintenant que Joe Hill promène sa plume dans l'imaginaire, que ce soit avec le roman "Le Costume du Mort" ou le comics "Lo...
Lit d'Aliénor 1 et 2, Le Lit d'Aliénor 1 et 2, Le
Loanna de Grimwald est la dernière et unique descendante de la lignée de Merlin et l'héritière des pouvoirs de Brocéliande. Au début du roman elle est a...
Lila Black 3 – Destination Faerie Lila Black 3 – Destination Faerie
Alors qu'elle commence à s'habituer à vivre en Démonia avec avec ses deux époux l'elfe Zal et le démon Teazle, Lila va devoir revenir en Otopia, notre di...

Autres films Au hasard...