Loup Blanc
Titre original: White Wolf
Genre: Heroic Fantasy , Fantasy
Année: 2009
Pays d'origine: Grande-Bretagne
Editeur: Bragelonne
Auteur: David Gemmell
Traducteur:
Rosalie Guillaume
Sortie VO: 2004
 

Suite au massacre de Pérapolis où  femmes, enfants et vieillards ont été assassinés et dont il est responsable, ce qui lui a valu son surnom de Damné, Skilgammon a décidé de fuir la femme qu'il aime, son seul amour, la Reine Sorcière Jianna dont il n'avait fait qu'obéir aux ordres, et ses responsabilités de général de son armée. Il a alors disparu, emmenant avec lui ses armes magiques: les Épées de la Nuit et du Jour. Mais on ne fuit pas une telle femme comme ça...

Dans la cité de Colbasin vit paisiblement une communauté de prêtres. Mais paisiblement, peut-être plus pour longtemps car un groupe d'individus qui se nomme les arbitres à prit le pouvoir et accuse les prêtres d'être responsables de la peste et d'autres cataclysmes arrivés les années précédentes, ils poussent le peuple à les attaquer. Mais malheureusement pour eux mais surtout pour lui, Skilgammon s'était réfugié en leur compagnie...
Pour protéger la communauté qui l'a accueilli, il a donc du tuer à nouveau et pour cela, il va devoir fuir car ceux qui le cherchent sont nombreux. Mais il s'est désormais trouvé un but, il veut trouver un temple mystérieux, caché dans des montagnes et qui n'existe peut-être pas mais où il pourrait faire ressusciter la femme qu'il a aimé, son épouse Dayan. Mais dans un monde en guerre où on est pourchassé, ce genre de quête s'avère périlleuse.

Avec ce nouveau volume de la saga Drenaï, David Gemmell nous présente un nouvel anti-héros dans la ligné de Waylander et des personnages de Renégats, avec encore plus de sang sur les mains, car c'est ici celui de toute une cité qu'on y trouve. Sans être un tueur né, on sent que Skilgammon est devenu, probablement de son plein gré et pour suivre ses ancêtres, une terrible machine à tuer, qui pensait se battre pour un idéal et un monde meilleur mais qui comprendra bien trop tard qu'il a été manipulé.
Bref, ce n'est pas facile de rendre un tel personnages sympathique mais pourtant David Gemmell y arrive, nous présentant le personnage plus comme une victime que comme un monstre, assumant un acte et surtout une décision qu'il n'a pas prise, s'en estimant pourtant entièrement responsable puisqu'il aurait pu au mieux l'empêcher, au pire l'arrêter, mais son amour pour sa reine, le vrai monstre de cette histoire, l'en aura empêché. Bref, rien n'est simple dans le monde des guerriers de Gemmell, c'est pour cela qu'ils doivent avoir tendance à voir le monde en noir et blanc.
Car finalement, pour un guerrier, commencer à se demander s'il combat pour le bien ou pour le mal, se demander si ce n'est pas ses adversaires qui n'ont pas raison, réaliser qu'ils ont une famille et sont des êtres humains, c'est peut-être le premier pas vers la mort. Les guerriers n'ont pas le temps de philosopher, de voir le monde dans ses différentes teintes de gris, ils sont là pour combattre et essayer de protéger ce qu'ils croient juste.
Bref, un constat qui peut sembler amer, surtout pour un auteur qui a principalement œuvré dans  l'héroic-fantasy et mis en scène beaucoup de ces guerriers.  Pourtant, on a pas l'impression qu'il leur en veuille d'être comme ça. D'ailleurs, ce manichéisme, on le retrouve un peu chez lui puisque les gentils sont forcément bons et les méchant particulièrement sadiques. Il ne fait finalement que continuer à donner sa définition du héros, cette définition qui parcours toute son œuvre.

Mais, rassurez vous, David Gemmell ne vire pas philosophe non plus. Les scènes d'action épiques et sanglantes sont toujours au rendez-vous et plutôt nombreuses car le roman est riche en rebondissements et en personnages. Car il n'y a pas que Skilgammon comme protagoniste de cette histoire, on y croisera aussi une vieille connaissance de l'univers Drenaï: Druss, toujours accompagné de sa fidèle hache, Snaga, qui aura également sa quête à accomplir.
Et d'autres croiseront également le chemins de ses deux personnages, un très jeune garçon bien décidé à devenir un héros, une jeune femme qui entend les voix de personnes absentes, deux frères jumeaux dont l'un d'entre eux et très malade et qui cherchent également le même temple que Skilgammon. On trouvera également des références à l'univers Drenaï comme les unis, ces êtres mi-hommes, mi animaux ainsi que des références à des aventures venues et à venir de Druss.
Bref, les amateurs de David Gemmell seront comblés par ce nouvel ouvrage de leur idole qui associe magistralement beaucoup d'action à une très légère touche de réflexion, même si ce n'est pas, en définitif, ce qu'on retient le plus du roman. Le talent de conteur de Gemmell et surtout la rencontre entre le vieux guerrier et l'assassin captivent rapidement le lecteur. C'est donc encore une fois une très bonne lecture !

 

Note : 8/10

 

Stegg

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'éditeur : http://www.bragelonne.fr/

- Bibliographie de David Gemmell

Vote:
 
7.40/10 ( 5 Votes )
Clics: 3586
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Kate Daniels 3 - Attaque Magique Kate Daniels 3 - Attaque Magique
La série des Kate Daniels de Ilona Andrew a plusieurs particularités: tout d'abord, et peut-être la moins amusante, c'est très certainement que cette sér...
Grimoire de Korylfand, Le Grimoire de Korylfand, Le
Je crois, mais peut-être que je me trompe, que beaucoup de jeunes lecteurs de fantasy sont venu à ce genre grâce au chef-d'œuvre de Peter Jackson "Le seig...
Horloge du temps perdu, L' Horloge du temps perdu, L'
Le voyage dans le temps fait partie des thèmes les plus célèbres et les plus exploités de la science-fiction depuis HG Wells et sa célèbre machine. On y...

Autres films Au hasard...