Cycle des Démons 1, Le - L'Homme Rune
Titre original: The Painted Man
Genre: Fantasy , Démons
Année: 2009
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Milady
Collection: Grands Formats
Auteur: Peter V. Brett
Traducteur:
Laurent Queyssi
Sortie VO: 2008
Illustrateur: Miguel Coimbra
 

Quand un éditeur me présente un titre comme "la bombe de l'année" ou leur gros coup de cœur, j'avoue que je me méfie toujours un peu... Coup de pub ou véritable coup de cœur éditorial, la limite est parfois très mince. Cependant, je dois bien avouer que le quatrième de couverture et les effets d'annonce de Milady sur leur blog concernant cet Homme Rune avaient bien titillé ma curiosité. Et puis, des runes, rien que ce simple mot me met la bave aux lèvres. Alors allons-y, et de toute façon, même si ce livre n'est pas le chef-d'œuvre annoncé, il ne sera sans doute pas mal, m'étais-je dit.
Et en effet, il n'est pas mal. Et c'est peu dire ! Ce livre est tout simplement excellent du début à la fin, complètement prenant, immersif, accrocheur dès les premiers chapitres et passionnant que cela soit dans ses scènes d'action (et certaines sont tout bonnement époustouflantes) aussi bien que dans  ses descriptions de la vie de tous les jours, que cela soit de scènes de jonglerie, de guérisons par les plantes ou d'apprentissage de runes. Peter V. Brett est un sacré conteur et ce premier tome de son cycle des démons est une petite perle de fantasy qui devrait séduire même les plus blasés du genre. Donc oui, pour le coup, Milady avait raison !

Au travers de ce premier tome, on va donc suivre les destins séparés de trois adolescents, des enfants devenant peu à peu adultes dans un monde régit par la crainte. Dans le monde d'Arlen de Leesha et de Rojer (et de bien d'autres personnages tout aussi passionnant, les secondaires n'étant pas en reste dans le cœur du lecteur, loin de là), on a bien raison de craindre le noir car dès que la nuit tombe, le monde est envahi par les Chtoniens, des démons monstrueux surgissant du sol, quasi invincibles et particulièrement cruels qui ne peuvent être repoussés que par des runes protectrices. Alors dès que vient la nuit, tous les humains se terrent à l'abri de leurs runes, assaillis sans cesse par les chtoniens qui cherchent sans relâche une faille dans leurs protections pour pouvoir s'y infiltrer et les attaquer. Des runes donc, qui doivent perpétuellement être vérifiées car à la moindre marque, à la moindre faille dans le maillage, à la moindre éraflure ou malfaçon, les démons pourront pénétrer les défenses et massacrer sauvagement les habitants. Certaines scènes sont d'ailleurs à ce niveau particulièrement marquantes...
L'Homme Rune parle donc essentiellement de la peur, de cette peur qui paralyse les hommes et le père d'Arlen la subira de plein fouet, ne parvenant pas à la dominer pour sauver sa propre femme tombée aux mains des Chtoniens. Pour Arlen s'en est trop, il ne peut plus supporter cette lâcheté et il fuit, il fuit à la rencontre de la nuit et de son destin, désireux de devenir à son tour un Messager, ces hommes qui au péril de leur vie sont les seuls à voyager de nuit et à affronter les monstres pour pouvoir relier les villes murées chacune dans leur coin.
Leesha, elle, est Cueilleuse d'herbe, du moins elle va le devenir grâce à la vieille Bruna, une guérisseuse, héritière du savoir des hommes. Elle aussi veut découvrir la vie et les villes au-delà de son village, elle aussi ne souhaite plus se soumettre à la terrible malédiction des Chtoniens. Leesha, elle aussi, veut se sentir vivante.
Quant à Rojer, il est jongleur, il a été élevé par son maître depuis le jour où toute sa famille a péri sous ses yeux lors d'une attaque de chtoniens, lui emportant deux de ses doigts et faisant de lui et du Jongleur Arrick les deux seuls survivants du massacre.
Tout trois vont, chacun de leur côté, grandir dans une même idée de révolte, un même désir de s'opposer à la domination et au règne par la peur des Chtoniens, ces monstrueuses créatures de feu, de pierre, d'eau et d'air. Trois enfances douloureuses qui vont faire d'eux des êtres plein d'espoir, de passion et d'idéaux. Trois héros, chacun à leur façon et à différents endroits...
De vieilles légendes disent qu'avant les hommes possédaient de puissantes runes d'attaque pouvant blesser et détruire les Chtoniens, mais celle-ci sont tombées dans l'oubli. Mais peut-être existent-elles toujours réellement, leur secret état simplement enfoui quelque part et oublié de tous ?

Ce premier tome du Cycle des démons fait partie de ces romans extrêmement accrocheurs qui vous attrapent dès les premières pages pour ne plus vous lâcher. On adhère à 100 % à tous les personnages et l'univers de Peter V. Brett est dense et cohérent, passionnant. On est ici dans une fantasy parfois classique mais en même temps bigrement originale, qui sait prendre ce qu'il y a de mieux dans tous les registres pour au final nous en mettre plein la vue. On suit les jeunes héros dans leurs vies de tous les jours et c'est à chaque fois captivant, l'auteur parvenant toujours à nous garder prisonnier dans ses filets que cela soit dans un registre épique ou beaucoup plus intimiste. Trois destins croisés qui maintiennent le suspens et  l'attention du lecteur par le biais de trois histoires complètement différentes, mais en même temps profondément liées Et puis certaines pages d'action sont particulièrement époustouflantes !
L'homme Rune est encore en cours de publication au Etats-Unis et le second tome semble prévu pour avril 2010 en VO. Le succès immédiat de la série l'a immédiatement fait traduire en plusieurs langues et à la lecture de ce premier tome, on ne peut que comprendre cet engouement. Il y a beaucoup de choses dans ce premier livre. On a là un beau roman de fantasy qui nous parle de courage et de lâcheté, de culpabilité, de peur, de trahison, de soumission et d'oppression, qui nous parle de grandes passions et de grands sentiments sur un registre très simple et c'est là sa grande force. On est devant le début d'une grande épopée qui, si elle garde ses forces dans ses tomes suivant, a tout pour devenir culte.
Peter V. Brett est un grand conteur, un auteur qui sait rendre ses personnages particulièrement humains et qui véhicule beaucoup d'émotion et de force. J'ai adoré du début à la fin et j'attends donc la suite de pied ferme!

Note : 9/10

 

Chaperon Rouge

 

A propos de ce livre :


- Site de l'auteur : http://www.petervbrett.com/
- Site de l'éditeur : http://www.milady.fr/

Vote:
 
8.15/10 ( 26 Votes )
Clics: 6121
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Sang des sept rois 1, Le Sang des sept rois 1, Le
Un premier roman français de fantasy vient donc de paraître chez L'Atalante et il est signé Régis Goddyn qui rejoint ainsi un catalogue de qualité où l'...
A l’ombre des pleurs A l’ombre des pleurs
Passionnée de fantastique depuis son plus jeune âge, Cécile Guillot a publié des nouvelles dans différentes anthologies. Mais elle est aussi une illustratr...
Trilogie de l'Héritage 2, La - Les Royaumes déchus Trilogie de l'Héritage 2, La - Les Royaumes déchus
Dans une cité où dieux et humains se côtoient, Oree Snoth est une artiste aveugle qui tente de survivre comme elle peut et pourtant toujours prête à aide...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...