Enchantement
Titre original: Enchantement
Genre: Fantastique , Contes de fées
Année: 1999
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: L'Atalante
Collection: La Dentelle du Cygne
Auteur: Orson Scott Card
Traducteur:
Arnaud Mousnier-Lompré
 

Si Orson Scott Card est surtout connu pour les cycle d'Ender ou celui d'Alvin, il n'en a pas moins écrit quelques roman comme Enchantement où il s'amuse à revisiter un célèbre conte de manière originale et intelligente.
Alors qu'il est revenu en Ukraine afin de terminer son mémoire sur les contes de fées Russes, Ivan va passer une semaine de vacance dans la ferme de son cousin Marek. En partant faire son footing, il va se retrouver dans une clairière où il avait aperçut une femme endormie étant petit. Il va affronter l'ours qui garde la jeune femme et la réveiller d'un baiser, comprendre que la jeune femme est à l'origine du conte de la Belle au Bois Dormant et qu'il est le prince qui l'a réveillé. Mais il ne vont pas pouvoir vivre tout de suite heureux, ni avoir plein d'enfant car divers ennuies guettent. La princesse Katerina va le ramener au château de son père, le roi de Taïna afin qu'il l'épouse et détruise la malédiction jeté par Baba Yaga afin de s'emparer du royaume mais Ivan doit encore tout découvrir de la vie au moyen-âge.

Le roman raconte d'abord la difficulté pour une princesse catholique du moyen-âge et un jeune juif du vingtième siècle à apprendre à vivre ensemble. La princesse ne comprenant pas du tout les moeurs et coutume du jeune homme qui doit apprendre à devenir à la fois un roi et un chevalier que son peuple suivra au combat et pour lequel elle a finalement peu d'estime. Ivan doit lui découvrir un monde qu'il ne connaissait que par des manuscrits, un monde dont les usages ont tendance à lui échapper. Les difficultés qu'il va trouver sur son chemin ne vont pas lui faciliter la tâche surtout que ses ennemis veillent. Pour finir de se préparer, il faudra qu'il revienne en compagnie de son épouse à son époque où ce sera cette dernière qui va se retrouver dépassé par les événements et le monde où elle se trouve, ce qui aidera sa relation avec son époux. Orson Scott Card met à la fois beaucoup de romantisme et d'humour dans cette relation et lui évite de devenir pathétique malgré quelques redondances.
Heureusement, Il n'est pas uniquement question que de cette histoire d'amour dans Enchantement grâce à la présence de Baba Yaga, célèbre sorcière issue du folklore Russe qui cherche donc à s'emparer du royaume de Taïna ainsi que de nombreuse référence à d'autre contes comme ce miroir permettant à la sorcière de se découvrir toujours jeune et belle malgré les dégâts du temps sur son corps. Orson Scott Card s'amuse vraiment avec ce personnage machiavélique même si elle prête plus souvent à rire qu'elle n'effraie le lecteur. Les relations de la sorcières avec son époux Ours, un dieux qu'elle asservie avec sa magie et éborgné par Ivan pour réveiller la princesse, sont souvent hilarante et leur conversations deviennent particulièrement savoureuses et croustillantes. En poursuivant Ivan et Katerina au vingtième, elle sera aussi déphasé que la princesse et ses réactions deviendront particulièrement jubilatoire.
Orson Scott Card s'amuse donc à revisiter les contes de fées en imaginant donc leur origine qui prendrait donc sa place dans un petit royaume que l'histoire aurait donc oublié et imagine avec beaucoup d'humour les événements qui sont à l'origine de ces mythes comme celle de la maison de Baba Yaga qui serait installé sur deux gigantesque pattes de coqs. Son roman n'est pourtant pas exempt de défaut comme la relation entre les deux personnages principaux qui finit par tourner en rond ou certains personnages comme le chevalier félon qui veut s'emparer du trône ou le jeune apprenti scribe boiteux qui se révélera un héros.
Enchantement fait partie de ses livres divertissants qui restent comme un bon souvenir de lecture sans être un grand roman. Orson Scott Card semble avoir pourtant avoir pris du plaisir à l'écrire et semble s'être particulièrement renseigné sur les contes d'origine slave pour rendre son roman crédible. Le lecteur ressent ce plaisir communicatif à chaque page et peut à son tour s'amuser dans ce roman.

Note : 8/10

Stegg

 

A propos de ce livre:

 

- Site de l'éditeur

Vote:
 
6.00/10 ( 3 Votes )
Clics: 3454
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Eglise Electrique Eglise Electrique
Et hop, voici donc venir Avery Cates, un tueur à gage très détendu de la gâchette et toujours prêt à faire une tête au carré à qui le regarde de trav...
C'était demain C'était demain
Jack l'éventreur et H.G. Wells, soit l'un des plus célèbres tueurs en série et probablement le premier d'un coté, et de l'autre l'auteur de "La guerre de...
Maison des Mages, La Maison des Mages, La
Après le remarqué "La Geste du sixième royaume" qui avait obtenu le prix des Imaginales en 2012, Adrien Tomas est de retour avec un nouveau roman se situan...

Autres films Au hasard...