Disparitions à la chaîne
Titre original: Försvinnanden
Genre: Thriller-Polar
Année: 2009
Pays d'origine: Suède
Editeur: Seuil
Collection: Policier
Auteur: Ake Smedberg
 

 

"Disparitions à la chaîne" aka "Försvinnanden" est le premier roman policier d'un auteur plutôt prolifique depuis la moitié des années 70 : Ake Smedberg.

Après s'être consacré à des recueils de poèmes, des romans classiques à tendance psychologiques et dramatiques ainsi qu'une flopée de nouvelles, dont certaines sont arrivées jusque chez nous, Smedberg amorce le nouveau millénaire en tentant une incursion dans le polar d'investigation, autrement dit, le kriminalroman pour rester dans le strict domaine suédois, même si l'expression est depuis belle lurette d'origine germanique (le krimi), trouvant ses sources chez Edgar Wallace, entre autres...

Autant aller droit au but, comme le héros du livre, journaliste de métier, et dire ce qu'il en est : Ake Smedberg ne semble pas très inspiré par le genre roman noir (mais "Disparitions à la chaîne" en est-il vraiment un ?). Suivront du reste deux autres romans, semblent-ils moyens eux aussi, "Den mörka floden" en 2003, puis "Blod av mitt blod" en 2005, avant de réintégrer un domaine plus romantique. Si ce premier roman a réussi à passer les frontières jusqu'à être traduit chez nous, ce ne sera pas le cas des deux suivants. Dès 2008, son auteur délaissera donc un genre qui ne lui a pas portés trop chance.

Mais de quoi retourne t-il dans "Försvinnanden" ?

 

Tout commence dans un bois du nord de la Suède et du point de vue de l'assassin : celui enterre un corps, en séparant la tête du tronc, puis les membres, ce, à coups de pelle. L'on comprend rapidement qu'il s'agit d'un squelette et non pas d'un cadavre récent. Aperçu par des villageois, notre tueur se fait alors poursuivre et celui-ci se voit contraint d'abandonner ce qu'il transportait : un sac plastique contenant les restes d'Anna-Greta Sjöden, disparue près de trente ans plus tôt. Notre tueur ne cherchait donc pas à enterrer quelqu'un mais à le déterrer. Il paraît évident de prime abord que le but n'était pas de cacher un corps, mais de le mettre en évidence. Une évidence confortée par la présence de deux autres corps juste à côté de l'endroit où était ensevelie la défunte jeune femme.

Deux autres personnes portées disparues à la même époque et aujourd'hui fouies dans les affaires classées de la police : Kaj Härlin et sa soeur Désirée. Mais quel est le rapport entre ces deux personnes et la troisième dont l'homme en fuite voulait emmener les restes ?

L'inspecteur Ivarson est donc dépêché sur les lieux. Un inspecteur qui vient de réintégrer les services de police après un congé maladie pour dépression. Sur les lieux aussi : John Nielsen, qui petit à petit, sera de plus en plus troublé par le dilettantisme de son ami Ivarson et des policiers en général. D'autres événements vont intervenir, tout comme d'autres personnes surgiront du passé de façon singulière. Tout va contribuer à transformer ce qui ressemblait un banal fait divers impossible à résoudre tant d'années après, en obsession pour le journaliste, qui dès lors va se mettre bille en tête de reconstituer un puzzle a priori impossible...

 

Comme dit en préambule, difficile de se passionner outre mesure par "Försvinnanden". Non pas que la livraison policière d'un auteur par ailleurs honorable (ses meilleurs textes demeurent ses nouvelles) soit terne au point de l'abandonner en cours de route, non, mais le sentiment qui prédomine durant les 245 pages de l'édition Seuil, c'est un sentiment de déjà vu ou de déjà lu. Soit, le style est fluide, classique, n'étouffe pas l'histoire, mais tout ceci pourra paraître bien galvaudé pour les amateur de polars.

Les histoires de journalistes ou de citoyens lambda prenant le relais d'une police dépassée sont légion dans le roman noir et ce n'est certes pas à ce niveau que le lecteur sera pris au dépourvu. Idem pour l'identité d'un assassin qu'on aura tôt fait de soupçonner. Prétendre avoir trouvé rapidement les tenants et les aboutissants d'une intrigue, somme toute très classique, tiendrait de la vanité, mais il convient d'admettre que rien au fil des pages ne surprendra. Le lecteur (en tout cas celui que je suis) ne sera même pas loin de décrocher en cours de route devant un intrigue rabâchée aux allures parfois même inutilement emberlificotées.

Finalement, peut-être que ce qui intéresse Ake Smedberg n'est pas l'intrigue elle-même mais l'introspection de ses personnages, en premier lieu, celui d'un journaliste qui, ne s'est jamais remis de la mort de sa mère lorsqu'il était jeune, et voit inconsciemment matière à faire son deuil en enquêtant sur des faits survenus à la même époque. En enquêtant, c'est donc son passé qu'il déterre, pour, peut-être, enfin s'en délester. Sauf que même à prendre "Disparitions à la chaîne" comme un drame psychologique, celui-ci fonctionne moyennement pour la simple raison qu'on a tôt fait d'oublier les motivations ou les états d'âme "freudiens" de son héros. Du coup, on se retrouve avec un roman pas déshonorant, mais qu'on finit par lire en pensant au prochain qu'on lira...

 

Note : 6/10

 

Mallox

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'éditeur : http://www.seuil.com/

Vote:
 
7.00/10 ( 2 Votes )
Clics: 2746
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Tombe, La Tombe, La
Dans "La Tombe", F. Paul Wilson nous permet de faire la connaissance de Jack le Réparateur (ou " Repairman Jack" en version originale), héros de plus d'une ...
Trône de fer(le) T13 : Le bucher d'un roi Trône de fer(le) T13 : Le bucher d'un roi
  Le très attendu treizième tome du "Trône de fer" vient de sortir en français. Bien entendu la fan que je suis, s'est jetée sur le roman dès sa sortie ...
Dans Les Griffes de la Hammer Dans Les Griffes de la Hammer
En 1934, William Hinds et Enrique Carreras fondent une société de production : Hammer Film Productions. Si avant la guerre les deux hommes ne produisent que...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...