Camp 731
Titre original: Hei tai yang 731
Genre: Historique
Année: 1988
Pays d'origine: Hong Kong
Réalisateur: Tun Fei Mou
Casting:
Wang Gang, Wu Dei Yao, Mei Zhao Hua, Wang Run Shen, Chen Jian Xin, Quan Zhe, Jin Tie Long, Tian Jie Fu, Li Bo Lin...
 

Le camp 731 est établi dans une province chinoise, dirigé par le scientifique militaire Ishii Shiro qui organise les recherches pour créer des armes bactériologiques afin de permettre au Japon de gagner la guerre.
Les expériences sont pratiquées sur des cobayes humains, le plus souvent des chinois que l'on nomme les "maruts".

 

 

Le métrage de Tun Fei Mou fait partie de ces films ayant une réputation assez sulfureuse, à cause de cela, il a eut une faible distribution (Haxan Films en France) et ce n'est pas aisé actuellement de pouvoir le voir.
Comme beaucoup de gens, je m'étais fait une fausse idée de l'oeuvre, un film extrême, d'exploitation dont le seul but était de choquer son public.
Certes il est vrai que le film ne peut pas laisser indifférent, les expériences sont vraiment ignobles et très réalistes, de plus certains plans s'éternisent et dégoûtent. Mais on peut se demander si Tun Fei Mou montre tout ça dans un esprit de réalisme ou de voyeurisme, le débat est ouvert même si ces moments sont vraiment gerbant, ils sont assez peu présents dans le film, on n'est pas devant une accumulation de détails sordides comme le premier réalisateur sans talent aurait pu le faire, il y a tout de même une construction dans le récit.

 

 

Certains détails tentent de rappeler un documentaire, l'intro qui décrit les lieux, les dates cités avant chaque expérience et aussi la fin témoignant des suites de l'affaire (dénonçant notamment les américains) mais le reste du film est plus tourné à la manière d'une fiction, attention je ne prétends pas que ces faits sont imaginés mais le réalisateur a choisi de montrer cela à travers l'arrivée d'un groupe de jeunes destinés à intégrer le camp 731.
Des jeunes Japonais endoctrinés et éduqués qui devant de telles atrocités tenteront de se révolter, ce qui d'une certaine manière montre que Tun Fei Mou n'a pas essayé de diaboliser le peuple japonais comme beaucoup le prétendent, et que ce film n'est pas non plus un outil de propagande chinoise.
Un films certes à ne pas conseiller à tout le monde mais qui a le mérite de parler d'une réalité historique encore peu connue ainsi que de ne pas laisser insensible à de telles atrocités grâce à son réalisme.

 

 

Note : 7/10

 

Gregore
 
A propos du film :
 

# On peut regretter la présence de deux scènes de violence sur des animaux (un chat et des rats) qui sont assez cruelles.

Vote:
 
6.25/10 ( 12 Votes )
Clics: 9880
0

Autres films Au hasard...