Premier pouvoir, Le
Titre original: The First Power
Genre: Thriller , Psycho-Killer , Satanisme
Année: 1990
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: Robert Resnikoff
Casting:
Lou Diamond Phillips, Tracy Griffith, Jeff Kober, Elizabeth Arlen, Mykel T. Williamson, Dennis Lipscomb, Sue Giosa, Carmen Argenziano, Julianna McCarthy...
 

A Los Angeles - L'inspecteur Russell Logan, grâce aux renseignements d'une mystérieuse inconnue, parvient à neutraliser un terrifiant psychopathe, Patrick Channing, alors qu'il s'apprêtait à faire une quinzième victime. Tandis qu'il se remet des mauvais coups reçus lors de l'arrestation, Logan apprend, non sans soulagement, l'exécution du maniaque. Mais bientôt, l'impatience qu'affichait le tueur avant son exécution trouve son explication : les crimes reprennent, plus horribles que jamais. Logan retrouve son informatrice, qui n'est autre qu'un médium. Avec son aide, il se lance à nouveau à la poursuite de Channing.

 


Pour l'anecdote, le scénario du film est basé sur les déclarations d'un véritable tueur en série qui était persuadé de revenir sous une autre forme après son exécution. Le réalisateur/scénariste trouve là le point de départ idéal pour un script et emballe vite fait un bon petit polar mâtiné d'occultisme. D'après le scénario, il existerait trois pouvoirs dans le désordre : la possession, la divination et la résurrection. Un seul homme sur terre à l'heure actuelle les avait reçus tous les trois, un certain Jésus de Nazareth. Jaloux, ce bon vieux Satan décide donc lui aussi d'offrir ces trois pouvoirs à l'un de ses disciples. L'histoire démarre à Los Angeles, où un tueur en série sévit depuis quelques temps et a déjà fait quinze victimes, mais le cauchemar semble toucher à sa fin car la police est sur le point de l'arrêter grâce aux informations d'une mystérieuse inconnue. Mais le piège ne se déroule pas comme prévu, et une collègue de l'inspecteur Logan disparaît. Heureusement, ce dernier intervient de justesse pour la sauver et réussit à arrêter le tueur, un certain Patrick Channing. Seulement, il n'est pas au bout de ses surprises, car la mystérieuse informatrice se fait connaître, il s'agit d'un médium, Tess Seaton, qui prévient Logan de ne pas exécuter Channing. Peine perdue, ce dernier est condamné à mort et exécuté. Pourtant, quelques temps plus tard, Carmen, la collègue de Logan, est retrouvée morte, un pentagramme inversé tailladé sur le ventre, la marque du tueur. La police pense d'abord à un copycat, mais certains indices troublants laissent penser qu'il pourrait bien s'agir d'autre chose de plus incroyable. Avec l'aide de Tess, Logan va essayer de combattre un tueur qui serait capable de changer de corps comme il veut, à condition que la victime soit prédisposée et faible (clochard, drogué, alcoolique). Plus l'enquête avance, et plus Channing semble avoir de pouvoirs (comme sauter de plusieurs étages et retomber sur ses pieds, tel Spiderman), ce qui lui permet de décimer tous les policiers qui on participé à son arrestation. Logan devient alors le suspect, ses supérieurs ne croyant guère en ces théories. Le couple demande l'aide de Sœur Marguerite, qui semble en savoir beaucoup sur les pouvoirs de Channing, et surtout sur le moyen de l'arrêter.

 


Un mystérieux tueur qui change de corps comme il veut... déjà, à l'époque, le film faisait penser à un certain "The Hidden" sorti trois ans plus tôt. Le scénariste se contente de reprendre la même trame, et gomme le côté science-fiction pour le remplacer par un peu d'occultisme. Il ajoute quelques scènes d'action bien senties pour noyer le poisson, et le tour est joué. Tellement bluffant que le film s'est lui-même fait plagier en 1998 avec un certain "Le Témoin du Mal / Fallen", qui ne fait même plus l'effort de camoufler ses sources et reprend l'intrigue presque à l'identique. Donc, peu d'originalité dans cette petite production pourtant assez efficace, mais qui décevra immanquablement les amateurs d'occulte et de fantastique, car le film est avant tout un bon gros "buddy movie" comme on en faisait à l'époque. Ne bénéficiant pas d'un budget colossal, le film nous réserve malgré tout quelques bons moments : poursuite en voiture, vol plané d'un véhicule (dans un silence de mort, on entend l'enjoliveur qui heurte le sol), saut dans le vide et diverses autres gâteries concoctées par une équipe de cascadeurs plutôt inspirée. Ajoutons un sens du détail étonnant mais qui fait mouche, comme le fait d'entendre la douille toucher le sol après chaque coup de feu !

 

 

Bref, un bon petit film qui doit beaucoup à l'interprétation remarquable de Jeff Kober dans un rôle de tueur psychopathe issu d'un inceste. Son physique particulier l'a cantonné essentiellement dans des rôles de crapule ; il est apparu dans pas mal de sériés télé fantastiques (V, X-Files, Charmed, Poltergeist, Kindred, 24h, Supernatural...). Evidemment, à côté, le couple formé par Lou Diamond Phillips et la mignonne Tracy Griffith paraît un peu fade. Tracy, qui débuta au côté de sa sœur Mélanie dans "New York 2h du Matin" et qui fera une carrière beaucoup moins glorieuse que son ainée en apparaissant dans diverses séries B comme "Sleepaway Camp 3", "Desert Shield", "Skeeter"...". A l'époque, Lou Diamond Phillips faisait partie de la nouvelle génération (aux côtés de Julia Roberts, Kiefer Sutherland, Kevin Beacon, Emilio Estevez, Charlie Scheen) et venait de jouer dans deux gros succès : "La Bamba" et "Young Guns". Depuis, il enchaîne séries B et séries télé (24h, Wolf Lake, Stargate Universe...).

 


Parmi le casting, on peut reconnaître Dennis Lipscomb, autre "gueule" aperçue dans d'innombrables séries télé, et la belle Sue Giosa, qui joua dans le pittoresque "America 3000".

Sans jamais décoller, le film reste un honnête divertissement, sans originalité mais sans temps morts non plus. Evidement, si vous êtes allergique à Lou Diamond Phillips, mieux vaut l'éviter.

 

 

The Omega Man
Vote:
 
6.38/10 ( 8 Votes )
Clics: 4300
0

Autres films Au hasard...