Amityville (Remake)
Titre original: The Amityville Horror
Genre: Maisons hantées , Horreur
Année: 2005
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: Andrew Douglas
Casting:
Ryan Reynolds, Melissa George, Jesse James, Jimmy Bennett, Chloe Moretz, Rachel Nichols...
 

Que penser du remake de l'adaptation d'un livre tiré d'une pseudo histoire vraie ? Et bien au départ pourquoi pas. Même si le nom de Michael Bay pouvait faire craindre le pire, il avait prouvé par son remake de Massacre à la tronçonneuse qu'à défaut d'oeuvres transcendantes, il savait au moins ne pas livrer des bouses intégrales, en temps que producteur (mais seulement en temps que producteur d'ailleurs).
L'idée de s'attaquer au remake d'un film déjà fort moyen, voire même mauvais, pouvait être judicieuse. Surtout que les bons films de maisons hantées ne sont pas légion. Donc qu'avait-on à craindre ?

 

 

Et bien rien, mais en revanche il ne fallait pas espérer non plus. Les limites de la nullité (Hantise, pour ne pas les nommer) ne sont certes pas atteintes, mais presque. Bon, l'histoire, tout le monde la connaît : Ronald DeFeo butte sa petite famille parce qu'une voix lui a ordonné de le faire, et un an plus tard les Lutz (un couple et trois moutards) viennent habiter les lieux. Et ils vont avoir droit à des manifestations surnaturelles... Bonshommes dans les miroirs, visions furtives de morts vivants en décomposition, lumière qui s'éteint, fenêtres qui s'ouvrent, bruits suspects au milieu de la nuit...
Tous les clichés sont utilisés. Ce qui a pour conséquence de provoquer chez le spectateur un léger assoupissement, que ne vient pas déranger une diabolisation de la baraque complètement vaine, via des musiques elles aussi très banales pour un film de ce genre, ainsi qu'une photographie foirée qui ne parvient pas à instaurer un climat d'oppression digne de ce nom. De ce fait, plutôt que de se retrouver avec une maison soit malsaine ou soit au contraire douillette (comme dans l'original), on se retrouve avec quelque chose d'assez fade, terne, qui ne donne pas réellement d'identité au lieu. Ce qui est un comble vu le potentiel menaçant de la maison, vue de l'extérieur (les fameuses fenêtres en quart de lune).

 

 

Au milieu de tout cela, il y a bien pourtant quelques sursauts. Qui tombent rapidement à plat tant certaines interventions sont à la limite du grand-guignol : l'attaque de la baby-sitter poufiasse dans le placard par exemple, ou bien encore le coup du "mais qui c'est donc qui fait du bruit dans le hangar à bateaux ?". Sans parler du coup des mouches avec le prêtre (prêtre qui ne sert strictement à rien d'ailleurs, il doit être utilisé en tout et pour tout cinq minutes dans le film) et de la grossièreté de l'explication finale (car oui, pas de mystères, le pourquoi du comment est clairement expliqué).
A cela s'ajoutent pas mal d'emprunts à d'autres films : la fillette fantôme tout droit sortie du cinéma fantastique asiatique, qui constitue la version moderniste du cochon Jodie, lequel entretenait au moins un certain mystère (tandis que là on sait d'emblée que c'est le fantôme d'une des victimes de Ronald DeFeo). Ensuite une référence aux "Griffes de la nuit", pour l'attaque dans la baignoire, une à "Freddy sort de la nuit", avec la gamine qui se promène tout en haut de la bâtisse (la réaction de la mère est exactement filmée de la même façon).
Mais surtout, c'est de "Shining" que Douglas tente de s'inspirer. La cellule familiale qui explose peu à peu, la gamine qui hallucine, le père qui devient violent et qui finit par courser sa famille avec une hache... Mais bien sûr n'est pas Kubrick qui veut, et la laideur de la baraque, alliée à une direction d'acteur douteuse et à une réalisation plan-plan rendent le tout assez insupportable.
Bref, un film partagé entre plusieurs mauvaises idées : les clichés, les surenchères, les repompages sans talent, les fausses tensions et les mystères qui n'en sont pas. Le tout encadré par un côté technique intégralement foiré. Amityville le remake est décidément nul.

 


Note : 2/10

 

Walter Paisley
Vote:
 
3.59/10 ( 29 Votes )
Clics: 3754

1 commentaire(s) pour cette critique


Autres films Au hasard...