Espion au masque de fer, L'
Titre original: Who?
Genre: Science fiction , Thriller , Espionnage
Année: 1973
Pays d'origine: Royaume-Uni
Réalisateur: Jack Gold
Casting:
Elliott Gould, Trevor Howard, Joseph Bova, Ed Grover, John Lehne, Lyndon Brook, Kay Thornberg...
 

Après un grave accident de voiture, le physicien Lucas Martino se réveille dans une clinique d'Allemagne de l'Est et découvre qu'une partie de son corps a été remplacée par du métal et qu'un masque recouvre son visage. Renvoyé aux États-Unis, Lucas est arrêté par le FBI qui lui révèle les enjeux de cette transformation...

 

 

L'Espion au masque de fer est tiré d'un roman signé Algis Budrys, conseiller technique sur Dinosaurus! (1960) mais surtout romancier déjà adapté au cinéma en 1972 pour "Doberkiller" de George Bloomfield avec Alan Alda, dans lequel un couple de hippies squattant une petite cabane en bord de mer était persécuté par un sociopathe et ses deux chiens dressés pour tuer. Le roman éponyme ici adapté a été publié en 1958, soit au moment du contexte de la Guerre Froide. Who? narre, sur fond de paranoïa, l'intrigante et singulière histoire d'un scientifique dont le corps a été en grande partie détruit et qui, revenu dans son pays d'origine, est interrogé par un agent des services secrets américains (Elliot Gould) qui le soupçonne d'être un espion à la solde du KGB. Le scénario est signé par un certain John Gould (décédé en 1974, a-t-il un rapport avec l'acteur dont le véritable patronyme est Goldstein ? Mystère...). Les deux acteurs principaux évoluant à visage découvert ont le vent en poupe (Gould est dans sa plus faste période après "Bob et Carole et Ted et Alice", "M.A.S.H", "Le Privé", Les Casseurs de gang, ainsi qu'une douloureuse expérience Bergmanienne ("Le lien", 1971) et Trevor Howard est un acteur sur-confirmé laissant déjà derrière lui une carrière exceptionnelle.

 

 

Quant à la mise en scène, elle est confiée à Jack Gold. Un réalisateur qui a déjà fait ses preuves derrière la caméra dans des genres variés, au point que certains de ses films mériteraient à ce jour d'être tirés de l'oubli : "The Bofors Gun" (1968) dans lequel Nicol Williamson en artilleur irlandais harcèle jusqu'à l'humiliation un appelé (David Warner) ; "The Reckoning", pur revenge movie, toujours avec Nicol Williamson, longtemps comparé et même cité comme influence du "Get Carter" de Mike Hodges, qui sortira l'année suivante ; "The National Health" (1973), comédie grinçante sur les tares du système de santé national britannique ; enfin, tourné juste avant celui-ci, "Le Visiteur" (Catholics, 1973), déjà avec Trevor Howard, témoigne de l'intérêt que porte le réalisateur pour les sujets axés sur des affrontements psychologiques (une lutte doctrinale pour ce dernier), tout en flirtant avec le fantastique (le personnage du jeune prêtre moderne, campé par Martin Sheen, arrive dans une petite île irlandaise où les deux moines vivent repliés au point que cette machine volante arbore pour eux une dimension surnaturelle, comme le Christ venu du ciel. Une attirance pour ces deux sujets que confirmera l'un de ses films les plus célèbres : La Grande Menace (The Medusa Touch, 1978). Bref, Who? a tout du projet offrant de prime abord de solides garanties...

 

 

À l'arrivée, ce vaste et prometteur programme est pourtant une cruelle déception. Les acteurs ne sont pas à blâmer et le trio sur lesquels le film repose s'en sort de façon très honorable mais, outre que l'aspect très "Spectreman" de notre scientifique soit difficile à avaler, c'est dans la mise en scène que L'Espion au masque de fer (titre tardif de sa sortie en France, uniquement en vidéo, chez Carrere) pêche particulièrement. Soit, une petite once de respect mutuel émergeant au final touche la corde sensible ; cependant, l'ensemble, qui va et vient entre un interrogatoire, au présent, entre le scientifique et l'agent du FBI puis en flashback, le même genre d'interrogatoire avec l'agent du KGB, est trop atone pour déclencher le moindre frisson propre au thriller. Du coup, Who? se résume à un seul et unique enjeu : "Qui est vraiment cet homme recomposé ? L'homme qu'il prétend être ou bien un espion à la solde des soviétiques ?"

De fait, à la question "WHO is this Third Man ?" que la présence de Trevor Howard oblige à poser, je vous ferai, une fois n'est pas coutume, une révélation : ATTENTION, SPOILER VENU DU FROID !!! : il s'agit de Joseph Bova, acteur méconnu n'ayant aucune velléité altermondialiste même si le voir sur un tracteur pour retourner à ses racines, aspirant à une vie saine et simple, a quelque chose de martien. Le dernier quart d'heure fait toutefois preuve d'un peu plus de dynamisme sans vraiment parvenir à relever un ensemble trop terne.

 

 

Mallox

Vote:
 
4.67/10 ( 3 Votes )
Clics: 791
0

Autres films Au hasard...