Ruines, Les
Titre original: The Ruins
Genre: Survival
Année: 2008
Pays d'origine: Australie / Etats-Unis
Réalisateur: Carter Smith
Casting:
Jonathan Tucker, Jena Malone, Shawn Ashmore, Laura Ramsey, Joe Anderson, Dimitri Baveas, Sergio Calderón, Bar Paly, Jesse Ramirez
 

Durant leurs vacances à Cancun, Amy, sa meilleure amie Stacy et leurs petits amis respectifs, Jeff et Eric, font la connaissance d'un touriste allemand, Mathis, et de son copain grec, Dimitri. Lorsque le frère de ce dernier disparaît mystérieusement à l'intérieur d'une pyramide maya, le groupe décide d'explorer la ruine, recouverte d'une étrange plante grimpante. Pourchassés par une tribu hostile, les six jeunes sont contraints de gagner le sommet de la pyramide, déclenchant du même coup l'ire et les appétits d'une monstrueuse plante carnivore...

 

 

"Les Ruines" est le genre de film dont on attend rien et qui en définitive se révèle particulièrement intéressant. Certes l'idée de confronter une bande de touriste à une plante carnivore n'est pas d'une originalité confondante, mais en ces temps ou les fantômes aux longs cheveux gras, les tortures de "Saw" et autre "Hostel" semble devenu la référence en manière de film d'horreur, le film demeure une agréable alternative. D'abord il y a le cadre la forêt mexicaine (magnifique photographie) et cette pyramide recouverte de végétation mais qui est bizarrement entouré d'une bande de terre totalement déserte, comme si même la forêt vierge s'était arrêtée et sentait le danger (plus tard on s'apercevra que cela est l'oeuvre des habitants du coin). Une pyramide que six touristes vont explorer croyant retrouver le frère de l'un d'eux, mais bien vite ils vont se trouver face à des autochtones particulièrement agressif et surtout effrayé, qui n'ont pas l'intention de les laisser partir. Bien vite le nombre des assiégés va diminuer (l'un sera un abattu par les villageois et un autre aura les jambes paralysée lors d'une chute), alors que tout autour les indigènes se préparent au siège du monument. Son mécanisme implacable le film le doit au nombre de petits détails insignifiants qui au fur et à mesure que l'intrigue se déroule prennent tous leur sens. Comme le fait de porter des tongs en plein cambrousse un détail qui va coûté cher ou lorsque l'un des touristes lance un morceau de végétation sur un enfant qui se fait abattre sur les champs.

 

 

Les rescapés vont vite s'apercevoir que la végétation qui se trouve sur et dans la pyramide n'est pas un simple végétal, la manière dont elle agit fait presque croire qu'elle est dotée d'un certain raisonnement comme ces fleurs qui imitent des bruits (voir la voix humaine) pour attiré leurs proies, ce qui donnera une des séquences les plus stressante du film (les deux filles qui s'enfoncent au coeur de l'édifice à la recherche d'un éventuel GSM). En effet au fur et à mesure du déroulement de l'intrigue une véritable ambiance de malaise et de paranoïa s'instaure renforcée par les rare mais incontestablement efficaces scènes gores. De ce point de vue le film bats largement les séries citées plus haut, par l'implication du spectateur la crudité et la brutalité de celle-ci, je défie quiconque de rester insensible à la pénible séquence d'amputation qui restera dans les annales du film d'horreur. De plus il faut préciser que la végétation profite des diverses cicatrices et du sommeil de ces victimes pour pénétrer sous l'épiderme, ce qui donne une autre séquence pénible où l'une des jeunes filles se fait tailladé pour extraire la plante qui se trouve sous sa peau. Il faut voir lors d'une simple discutions la plante évoluer sous la peau de son front devant ces interlocuteurs effrayés, la pauvre sombrera dans la folie à base d'auto mutilation. Inexorablement le sort des touristes (toujours encerclé par les villageois) se tisse jusqu'au final désespéré (le version dvd Z1 semble différent de la version salle) et effroyablement évident, la rescapée étant la première a marcher sur la plante était en fait contaminée depuis le début !

Si "Les Ruines" est loin d'être un chef d'oeuvre c'est certainement l'un des meilleurs films d'horreur commerciaux du moment, en tout cas j'en conseil la vision tant elle m'a emballé. Pourtant tout semblait mal commencer avec ces deux couples de touristes idiots, mais au fur et à mesure de l'intrigue on se surprend à s'attaché à eux (effet impossible dans un "Hostel") et cela fait d'autant plus mal lorsque ceux-ci se font trucider. Le final est d'une cruauté édifiante le sacrifice n'ayant permis que de libérer l'effroyable calamité, à ce titre le dvd propose une fin alternative se déroulant dans un cimetière, une idée intéressante !
"The Ruins" prouve qu'il est encore possible à notre époque de faire de bons films d'horreurs commerciaux, sans tomber dans la parodie ou le remake (le film est adapté d'un best seller), c'est d'autant plus rassurant et paradoxale que l'un des producteurs n'est autre que Ben Stiller (Une Nuit au Musée) le comique, mais Mel Brooks n'avait il pas produit "La Mouche" en son temps !

 

 

The Omega Man

 

En rapport avec le film :

 

# La fiche du dvd Paramount Pictures France du film "Les ruines"

Vote:
 
6.68/10 ( 22 Votes )
Clics: 4038

1 commentaire(s) pour cette critique


Autres films Au hasard...