Dead Birds
Genre: Horreur , Esprits
Année: 2004
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: Alex Turner
Casting:
Henry Thomas, Nicki Lynn Aycox, Isaiah Washington, Michael Shannon, Muse Watson, Mark Boone Junior, Patrick Fugit...
 

Après un hold-up fructueux, une bande de malfrats trouve refuge dans une ferme abandonnée au milieu d'un champ de maïs. Dès leur arrivée à proximité de l'habitation, ils sont attaqués par une étrange créature, qu'ils parviennent à abattre. Mais une fois arrivés dans la maison, des manifestations étranges vont se multiplier...

 

 

Au premier coup d'oeil, la chose qui démarque Dead birds des autres films d'horreur, c'est son déroulement dans un Far West en guerre, où les Tuniques bleues font la loi. La seconde, c'est l'inspiration indéniable qu'a tiré le réalisateur des films de fantômes asiatiques qui pullulent aujourd'hui.
Attention, il ne s'agit en aucun cas d'un pâle remake à la mode, mais plutôt d'une inspiration du style. En y ajoutant une touche personnelle teintée de séquences gores et de beaux moments de flippe.
Le caractère des personnages ouvre la porte à pas mal d'ambiguïtés au sein même du groupe, les tensions sont nombreuses et la peur s'installant, le climat devient lourd et pesant. Les apparitions fantomatiques ajoutent un brin de folie supplémentaire à une ambiance oppressante.
Le déroulement des évènements surnaturels est traité de manière assez conventionnelle et le final n'apportera que peu de satisfaction si ce n'est celle de passer un pur moment gore et flippant.
Ayant pour but de divertir en foutant la trouille, Dead Birds atteint parfaitement sa cible en proposant un bel exercice de mise en scène. Certes, le concept n'est pas neuf mais demeure efficace. On peut lui reprocher une certaine "légèreté" au point de vue impact visuel qui aurait pu, il est vrai, être plus "couillu", et aller plus loin dans les confrontations avec les créatures monstrueuses par exemple. Mais sans doute est-ce là une limite due au budget.

 

 

Sans figurer parmi l'élite du moment, Dead birds tire allègrement son épingle du jeu. Ce direct to video aurait mérité cent fois un meilleur traitement, dont une sortie en salles ou une présence dans les festivals qui, à coup sûr, lui aurait valu un certain succès.
En résumé, une production honnête débouchant sur film moyen tirant vers le haut... Intéressant mais peut mieux faire.

 

Nickbur
Vote:
 
6.18/10 ( 11 Votes )
Clics: 3979

2 commentaire(s) pour cette critique


Autres films Au hasard...