Undertaker and his pals, The
Genre: Gore , Comédie
Année: 1966
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: T.L.P. Swicegood
Casting:
Ray Dannis, Marty Friedman, Warrene Ott...
 

Louchant volontiers du côté des productions Gordon Lewis pour le gore et l'érotisme léger qui le caractérisent, "Undertaker and his pals" est bien plus qu'un simple rejeton d'un "Blood feast" ou d'un "2 000 maniacs". Le film de "l'homme aux trois prénoms" T.L.P. Swicegood, s'impose comme le principal ancêtre du "slapstick gore".
Et là, je me tourne vers mon dictionnaire spécialisé dans le lexique cinématographique branché et pouf ! bing ! je vous livre la définition du "slapstick" : comique de situation outrancier à base de gags lourdingues (personne dérapant sur une peau de banane; se mangeant un poteau tandis qu'elle lit un journal, etc).
Un exemple concret : "Braindead" en pullule.

 

 

Bref, Fiston Jackson peut chaudement remercier Papy Twicegood, sans qui il n'aurait très certainement pas amassé tant de pognon et d'anneaux en or.
Au vu du résumé, un savoureux parfum de déconnade se dégage tranquillement dans l'air.
Un croque-mort cynique et détestable s'allie à deux restaurateurs simplets pour semer la terreur dans les rues de leur ville.
Au guidon de leurs bécanes, les trois pieds nickelés, affublés de combinaisons cuirs de motards, assassinent de jeunes filles en détresse.
Quand l'envie leur prend, les cadavres de leurs victimes, passés au hachoir, se transforment en délicieuses "côtes d'agneau" glorifiant la réputation de l'établissement des deux comparses restaurateurs du gang.
En avant donc pour 63 petites minutes gonflées à bloc de gags plus ou moins digestes (le croque-mort trébuchant sur un skate-board qui dévale une pente, captif de sa planche), de délires cartoonesques (le portrait du fiancé d'une victime change d'expression à plusieurs reprises; lors d'une poursuite dans des escaliers entre le croque-mort et sa proie, chacun des pas des deux personnages entraîne un bruitage calqué sur leur vitesse de déplacement) et de gore foncièrement réjouissant (démembrement, éviscération, défiguration, liquéfaction dans une cave d'acide, etc).
Pour le plaisir, l'accroche officielle, résumant parfaitement le film, que je me refuse toutefois à traduire : "A macabre story of two-motorcycle-riding, knife-wielding, shiv shaving, arm-twisting, chain-lashing, scalpel-flashing, acid throwing, gun-shooting, bone breaking, pathological nuts and their pal the undertaker..."
"Il est de retour" ou bien "Sa vengeance sera affreuse" n'ont qu'à bien se tenir.

 

 

Throma
Vote:
 
6.00/10 ( 2 Votes )
Clics: 3988
0

Autres films Au hasard...