Libre-échanges - Bach Films
Écrit par Valor   

 

Collection Lolita


Région : Zone 2 PAL

Editeur : Bach Films
Pays : France

Sortie film : 18 décembre 1974 (France)
Sortie dvd : 17 août 2011

Durée : 84 mn 34
Image : 1.66 – 4/3
Audio : Mono

Langue : français
Sous-titres : non


Bonus :

Présentation de Libre-échanges par Francis Mischkind (56 sec.)
Biographie de Christina Lindberg lue par Francis Mischkind (6 mn 27)

 

 

Commentaire : Bach Films a bien sûr commercialisé la version française du film, distribuée à l'époque par Alpha France. Il s'agit d'une version qui dure environ dix minutes de moins que la version originale mais qui contient de nombreux plans inédits, principalement dans les scènes érotiques.

 

 

D'autre part, les montages des deux versions sont totalement différents et il serait fastidieux de citer toutes les dissemblances (il s'agit parfois d'un plan de quelques secondes). Voici néanmoins les principales (attention : SPOILERS !)

- Dans la VO, le générique apparaît dès le début sur fond de course de chevaux. Dans la VF, le film commence lorsque le père de Bjorn sort du champ de course et le titre (en allemand) apparaît pendant le trajet en taxi.

- La scène de sexe entre Bjorn et la belle blonde est beaucoup plus longue dans la VF et contient de nombreux plans très explicites. Dans la VO, on ne voit que de petits extraits très sages.

- Dans la VF, dès que Bjorn se lève le lendemain, il refuse d'accompagner Marianne qui part avec Beryt. Dans la VO, ils reçoivent d'abord la visite des parents de Marianne, puis celle du père de Bjorn.

- Dans la VO, Beryt rencontre Eva dans la rue avant d'aller à la séance photo. Dans la VF on voit directement la séance qui est accompagnée d'une musique pop absente de la VO.

- La scène de sexe dans la grange entre Bjorn et Eva se situe avant la soirée chez l'ami d'Eva. Dans la VO, elle se situe le lendemain !

- La scène de sexe entre Beryt et Bjorn a lieu juste avant le retour de Marianne dans la VF. Dans la VO, la scène est placée vers la fin, après le strip-tease de Beryt au banquet. Elle dure quasiment dix minutes dans la VF contre cinq dans la VO...

- Dans la VO, Bjorn découvre la drogue dans le manteau dès le retour de Beryt. Dans la VF, cette scène arrive beaucoup plus tard, après le bain que Bjorn, Beryt et Marianne prennent ensemble.

- Lorsque les amis se retrouvent dans la villa après le banquet, on ne voit pas Bjorn aller chercher Eva à la gare dans la VF.

- Quand le complice de Mr. X vient récupérer la drogue dans la villa, Bjorn l'entend menacer les filles avant de les obliger à danser le French Cancan jusqu'à ce qu'elles avouent ( !) dans la VF. Dans la VO, on les voit directement danser et on a du mal à comprendre ce qui se passe...

 

 

Bien difficile donc de décider lequel des deux montages est le plus cohérent ! Dans la mesure où les scènes érotiques constituent une bonne partie de l'intérêt du film, la version française semble l'emporter, d'autant plus que le dénouement final y est plus complet alors que celui de la version originale est quasiment incompréhensible...

Autre point positif à porter au crédit de Bach Films : la copie est d'une qualité remarquable qui laisse loin derrière elle les autres éditions DVD de ce film, y compris celle de l'éditeur américain Impulse sortie quasiment au même moment !

Les défauts sont très minimes (du grain et une image parfois un peu trop sombre) mais les couleurs sont éclatantes en comparaison des autres éditions (voir comparatif ci-dessous). Il est d'ailleurs très étonnant qu'aucun éditeur étranger ne se soit intéressé à ce master, qui pourrait très bien servir à composer une version longue inédite. Attendons de voir quel sera le troisième titre qui sortira chez l'éditeur allemand Candybox...

Pour ce qui est des bonus, passons rapidement sur la présentation du film totalement inutile lue par Francis Mischkind (patron de la société Alpha France / Blue One), pour nous attarder sur le deuxième supplément qui met notre site à l'honneur puisque Francis Mischkind y récite la biographie de Christina Lindberg publiée sur Psychovision en juillet 2008.

Il s'agit néanmoins d'une version écourtée (les films tournés après Anita ne sont pas cités) et passablement remaniée pour les besoins du tournage, dans laquelle M. Mischkind s'emmêle quelque peu les pinceaux en indiquant que le film "Was Schulmädchen verschweigen" fait partie de la série des "Schulmädchen-Report"...

On regrette bien entendu que la personne qui a fourni le texte à M. Mischkind ait préféré se l'attribuer plutôt que de citer sa source... Du coup Psychovision n'est crédité nulle part sur le DVD mais Bach Films a tout de même eu la délicatesse de corriger cet "oubli" sur son site : Bach Films

 

 

Enfin, comme pour les deux autres films de la collection "Lolita", la jaquette annonce à tort une VOSTF et l'illustration choisie est une photo extraite du film Anita !

En conclusion, une très bonne occasion de (re)découvrir ce film qui, s'il a bénéficié de deux diffusions sur le câble il y a quelques années, n'avait, semble-t-il, jamais été édité en VHS. Une aubaine également pour le public français non anglophone qui devait jusqu'à présent se contenter du doublage anglais sans sous-titres proposé sur toutes les autres éditions DVD.

---

Comparatif d'image entre les DVD (De gauche à droite et de haut en bas) :

- Bach Films (FR)
- Impulse / Synapse (USA)
- Klubb Super8 (Suède)
- Revelation (UK)

 

Bach Films -------------------------------------------------------------- Impulse

 

Klubb Super8 ------------------------------------------------------- Revelation

 

Bach Films -------------------------------------------------------------- Impulse

 

Klubb Super8 ------------------------------------------------------- Revelation

 

Bach Films -------------------------------------------------------------- Impulse

 

Klubb Super8 ------------------------------------------------------- Revelation

 

Bach Films -------------------------------------------------------------- Impulse

 

Klubb Super8 ------------------------------------------------------- Revelation

 

Bach Films -------------------------------------------------------------- Impulse

 

Klubb Super8 ------------------------------------------------------- Revelation

----

Verdict : Ce qui saute immédiatement aux yeux, c'est bien entendu la qualité des couleurs de la copie Bach Films ! Les trois autres éditeurs proposent des copies terriblement délavées...
Revelation offre une copie légèrement plus lumineuse que Impulse, la plus sombre étant celle de Klubb Super8.

Au niveau du format, c'est Klubb Super8 qui révèle le plus d'image des quatre côtés. Impulse (la seule version présentée en 16/9) et Revelation offrent un tout petit peu plus d'image que Bach Films mais rien de vraiment remarquable...

 

En rapport avec le dvd :

 

# Les visuels des autres éditions du film sur le forum de Psychovision

 

# La critique du film Libre-échanges