Dernières News

Week-end sauvage - 1976

News image

Produit par Ivan Reitman, et réalisé par un William Fruet alors au début de sa carrière, Death weekend est un film démarrant comme un thriller et s'achevant en rape and revenge bien sanglant

Fast Reviews | 25 Mai

L'Enfer des Mandingos - 1976

News image

En 1976, après le détonnant Mandingo de Richard Fleischer qui plomba la carrière du réalisateur de Blind Terror, Steve Carver s'attelait à une suite...

Fast Reviews | 20 Mai

The Last Survivors - 2014

News image

Selon Princesse Rosebonbon, The Last Survivors, aka The Well, est un western post apocalyptique qui vaut le détour...

Fast Reviews | 14 Mai

L'Évadé de Yuma - 1968

News image

Dans la série "avis succincts des psychovisionautes, un petit spagh réalisé par Camillo Bazzoni, qui tournera ensuite Abus de pouvoir, en plus de scénariser certains films de son frangin Luigi...

Fast Reviews | 13 Mai

Lâchez les Monstres – 1970

News image

Scream and scream again est un thriller horrifique et science-fictionesque adapté d'un roman de Peter Saxon - The Disoriented Man - publié en 1966...

Fast Reviews | 12 Mai

Enquête dans l'impossible - 1974

News image

"Dayton, USA. 1968. Par un beau matin, Barbara Ann Butler disparait après avoir effectué ses courses dans une supérette. Son corps est retrouvé 25 heures plus tard...

Fast Reviews | 11 Mai

Le PIFFF aura t-il du flair ?
Écrit par Mallox   

Il fut un temps où le Festival International du Film Fantastique de Paris faisait salle comble au Grand Rex (après des débuts au Palace puis au Palais des Congrès et avant une année moribonde à la mutualité).

 

On rappellera que le fameux festival avait fini par faire davantage parler de lui pour les facéties du public, plus que pour sa programmation.

 

Un soir, une personne avait même envoyé sur l'écran un couteau, lequel s'était fiché à quelques centimètres du visage d'Alain Schlockoff.

 

Image provenant du site www.hollywood80.com

 

Sa mort fut également octroyée au fait que les distributeurs préférèrent, après avoir bénéficié durant de longues années du Festival de Paris, garder ses films les plus prometteurs au fameux Festival du Film Fantastique d'Avoriaz, pendant bon chic bon genre du Festival parisien. (aujourd'hui, on dirait people, même si on ne le dit plus tant l'attitude people est devenue courante).

 

Bref, le P.I.F.F.F aura peut-être du mouron à se faire, et, en tout cas, prendre en compte les douloureuses expériences passées. Sa première édition aura lieu du 23 au 27 novembre.

 

 

Si nous saluons l'initiative, nous conseillons au spectateur potentiel, sous peine d'énormes déceptions, de ne pas trop s'arrêter sur les phrases "choc" et les superlatifs couvrant à qui mieux mieux les publicités pour les films qui, pour le moment, y seront présentés...

 

 

Entre Jaume Balaguero taxé de prodige, un Nacho Vigalondo sacré génie sur les bases d'un seul film (Los Cronocrímenes par ailleurs pas mal du tout), des oeuvres "cultes" de Ferrara datant de plus de 20 ans maintenant, ou, par exemple, un The Dead vendu comme un grand film alors qu'il est intéressant bien qu'ayant du mal à tenir la distance), le public devra faire preuve de vigilance et de recul.

 

Le festival à venir aura aussi la difficile mission, comme dit en préambule, de supplanter en terme quantitatif et qualitatif, le fameux Festival Fantastique de Paris. Pari difficile venant d'un magazine concurrent à celui du rédacteur en chef et grand manitou de l'ex-grand festival, qui plus est, en nette régression depuis plusieurs années déjà. On félicite donc cette initiative tout en espérant que ce fameux PIFFF n'aura pas les relents VRPiste dudit magazine devenu davantage une machine jeuniste mécanique et vulgarisée, qu'un magazine où l'on trouve des avis et des informations originales; de celles qu'on ne trouve pas déjà 1000 fois sur le net. Sur, ce, on peut maintenant souhaiter bonne chance à ce nouveau festival parisien !

 

 

- Pour se rendre sur le site officiel du PIFFF