Dernières News

Week-end sauvage - 1976

News image

Produit par Ivan Reitman, et réalisé par un William Fruet alors au début de sa carrière, Death weekend est un film démarrant comme un thriller et s'achevant en rape and revenge bien sanglant

Fast Reviews | 25 Mai

L'Enfer des Mandingos - 1976

News image

En 1976, après le détonnant Mandingo de Richard Fleischer qui plomba la carrière du réalisateur de Blind Terror, Steve Carver s'attelait à une suite...

Fast Reviews | 20 Mai

The Last Survivors - 2014

News image

Selon Princesse Rosebonbon, The Last Survivors, aka The Well, est un western post apocalyptique qui vaut le détour...

Fast Reviews | 14 Mai

L'Évadé de Yuma - 1968

News image

Dans la série "avis succincts des psychovisionautes, un petit spagh réalisé par Camillo Bazzoni, qui tournera ensuite Abus de pouvoir, en plus de scénariser certains films de son frangin Luigi...

Fast Reviews | 13 Mai

Lâchez les Monstres – 1970

News image

Scream and scream again est un thriller horrifique et science-fictionesque adapté d'un roman de Peter Saxon - The Disoriented Man - publié en 1966...

Fast Reviews | 12 Mai

Enquête dans l'impossible - 1974

News image

"Dayton, USA. 1968. Par un beau matin, Barbara Ann Butler disparait après avoir effectué ses courses dans une supérette. Son corps est retrouvé 25 heures plus tard...

Fast Reviews | 11 Mai

Big Memory
Écrit par Bigbonn   

Un projet encyclopédique, une somme, une oeuvre de mémoire aussi, forcément inachevée et à compléter, voilà en quelque sorte ce qu'est le projet Big Memory...

 

"L'idée est toute simple, basique même : elle consiste à réunir sous un même label, sous une même ombrelle tous les cinéastes de ce pays. Je lui ai donnée pour nom Big Memory.
Le 24 juin 2008 j'ai donc débuté le tournage de ce qui est appelé à devenir le plus grand film du monde, un film de trente-neuf heures et plus, un film sans que jamais le mot FIN ne vienne entacher la toile blanche, puisqu'il est appelé à s'enrichir au fil(m) du temps par l'arrivée de nouvelles personnalités, de nouveaux talents."

 

 

C'est ainsi que Richard Olivier, son réalisateur, présente son projet fou : faire le portrait de 200 cinéastes belges, vivants ou non (et, dans ce dernier cas, représentés par un proche), le tout cadré par quelques règles simples : "Le ou la cinéaste devra avoir réalisé au minimum trois films, sauf exception. En effet il m'est impossible physiquement et matériellement de filmer l'auteur(e) d'un seul court-métrage. Mais il va de soi que chacun(e) de ces jeunes cinéastes actuels trouveront tôt ou tard leur juste place dans cette encyclopédie qui, comme un dictionnaire, s'enrichira de nouvelles personnalités au fil(m) du temps."

Avec une demi-journée de tournage par cinéaste et un portrait après montage de 13 minutes, Big Memory devrait tourner autour de 39 heures lorsque le nombre de 200 réalisateurs sera atteint (on en est actuellement à 170), tous répondant à cette question présentée comme essentielle : "Qu'est-ce qui vous motive à faire des films ?"

"Vous l'aurez compris, ce ne sera pas une oeuvre filmique susceptible de trouver place dans les habituels circuits de distribution, destinée au départ à faire carrière et à rapporter avec certitude plus ou moins d'éventuels dividendes, mais de sauvegarder dans un même ensemble filmique, sorte de Mundaneum, l'image de tous ceux et de toutes celles qui vouent leur vie à la réalisation de leurs films".

 

Noël Godin, l'immortel entarteur et auteur de "Grève et pets" mais aussi acteur chez Jean-Jacques Rousseau, auteur de Karminsky-Grad, du Diabolique Docteur Flak et autres joyeusetés.

Le FIFI (Festival international du film indépendant de Bruxelles) propose une salve de 7 portraits, à voir le mercredi 2 novembre à 19h45 (lieu : Centre Culturel Jacques Franck, Chaussée de Waterloo, 94 – 1060 Bruxelles) et présenté comme suit : "Wanted ! Les irréguliers, les rebelles, les bizarroïdes, les déjantés, les pas catholiques lesquels tel un bouquet d'orties en folie piquent et niquent le cinéma en cour... et en croisette. Parmi les cent-septante membres de l'équipage du vaisseau amiral "Big Memory", les mutins Jan Bucquoy, Noël Godin, Jean-Jacques Rousseau, Xavier Diskeuve, Jean-Marc Vervoort et Roland Mahauden mettront à feu et à sang les idées reçues à l'occasion de la soirée du 2 novembre prochain."

Parmi ceux-là, on attend en particulier de connaître les motivations filmiques de Jan Bucquoy, auteur notamment de "La vie sexuelle des Belges 1950/1974" et "Camping Cosmos" (mais aussi éternel provocateur brocardant la monarchie, son pays et ses figures sacrées : le créateur de l'ineffable Musée du slip lança notamment il y a 20 ans le magazine Belge, dont le premier numéro présentait un Tintin sodomisant Milou qui fit causer dans les chaumières...)

 

 

Quelques noms, glanés parmi les 170 cinéastes déjà portraiturés pour Big Memory : Harry Kümel ("Malpertuis"), Yvan Lemoine ("Le nain rouge"), Jean Brismée (La nuit des pétrifiés), Thierry Zéno (Vase de noces), Picha ("Tarzoon, la honte de la jungle"), Bouli Lanners ("Eldorado"), Alain Berliner ("Ma vie en rose"), Dominique Abel ("Rumba"), Jaco Van Dormael ("Mr. Nobody", "Toto le héros"), Fabrice du Welz (Calvaire, Vinyan), Vincent Patar ("Panique au village"), etc.


Pour en savoir plus : Big Memory.