Dernières News

De Palma : embryon

News image

Intéressant de (re)découvrir ces deux De Palma oldies, assez peu convoités finalement, Greetings et Hi, Mom! ...

Fast Reviews | 3 Juin

Week-end sauvage - 1976

News image

Produit par Ivan Reitman, et réalisé par un William Fruet alors au début de sa carrière, Death weekend est un film démarrant comme un thriller et s'achevant en rape and revenge bien sanglant

Fast Reviews | 25 Mai

L'Enfer des Mandingos - 1976

News image

En 1976, après le détonnant Mandingo de Richard Fleischer qui plomba la carrière du réalisateur de Blind Terror, Steve Carver s'attelait à une suite...

Fast Reviews | 20 Mai

The Last Survivors - 2014

News image

Selon Princesse Rosebonbon, The Last Survivors, aka The Well, est un western post apocalyptique qui vaut le détour...

Fast Reviews | 14 Mai

L'Évadé de Yuma - 1968

News image

Dans la série "avis succincts des psychovisionautes, un petit spagh réalisé par Camillo Bazzoni, qui tournera ensuite Abus de pouvoir, en plus de scénariser certains films de son frangin Luigi...

Fast Reviews | 13 Mai

Lâchez les Monstres – 1970

News image

Scream and scream again est un thriller horrifique et science-fictionesque adapté d'un roman de Peter Saxon - The Disoriented Man - publié en 1966...

Fast Reviews | 12 Mai

La Voie du Maître (de l'absurde) n° 6
Écrit par Bigbonn   

Toujours écrit avec humour, richement illustré, ce trimestriel offre aussi la possibilité à celui qui n'a vu aucun film du maestro de se faire une petite idée de l'esprit qui préside à leur réalisation.

 

La voie du maître (de l'absurde), numéro 6, est en ligne (et il était temps qu'on le dise puisqu'il s'agit du numéro de juin-juillet-août !).

 

 

Au sommaire de cette édition :


- le courrier des lecteurs : panorama des abonnés.
Toujours aussi bidonné, ce courrier farfelu nous apprend que d'illustres personnages autour du monde suivent la carrière de Jean-Jacques Rousseau. Un exemple, parmi d'autres : un certain V. P., de Moscou aurait fort apprécié Karminsky-Grad (on le comprend !) et souhaiterait le projeter à travers toute la Sainte Russie ! (sic)

- le léonstonisme
Néologisme attribuable à tout acteur acceptant de tourner nu pour Jean-Jacques Rousseau, à l'image de Léon Stone (vu notamment dans Irkutz 88), sur laquelle Eveline Scrève revient.

- l'éditoréal : les cadreurs-pitres
Retour signé JJ Rousseau sur de drôles d'oiseaux au travail sur la trilogie du Docteur Loiseau : "[Le cadreur] fait le pitre sur le plateau. Quand on a besoin de lui, il est ailleurs (il fait des courses au magasin)" ou encore "On ne m'écoute plus, on fait ce qu'on a envie quand on a envie, et quand on n'est pas trop fatigué de la guindaille de la veille", une guindaille (belgicisme) étant une fiesta arrosée de moult bières ou autres boissons alcoolisées, d'où des lendemains qui déchantent et des tournages qui risquent de partir à vau-l'eau...

 

 

- le chant du GAGB.

- l'homme-canon.

- les micronouvelles du cinéma

- la citation du trimestre : "le cinéma, c'est du rêve".
A retrouver, en intégralité, cette véritable profession de foi de Jean-Jacques Rousseau, tombé dans le cinéma comme d'autres dans des marmites de potion magique ou des tonneaux de bière.

- abécédaire : B, comme Budget.
Réduit, forcément, et toujours difficile à boucler, malheureusement...

- actualités cinématographiques et nouveaux projets.
Voilà une partie qui vaut son pesant de cacahuètes ! Entre un Jim Branle (sic) promis en 3D autour d'une catastrophe nucléaire à la frontière luxembourgeoise, le super-soldat atomique du Règne de la terreur ou le peintre éventreur d'On m'appelait Baby, ce ne sont pas les projets qui manquent ! Tremblez, apôtres du bon goût et du cinéma à la sauce Hollywoodienne !

- appel au mécénat
Eh oui, l'argent manque dans les caisses et ni la bonne volonté ni le bénévolat ne suffisent à tourner, encore et encore, contre vents et marées, des films rousseauistes... A vot' bon cœur, m'sieurs dames !

 

 

La voie du maître (de l'absurde) est mise en ligne et donc entièrement gratuite. On peut éventuellement, si on le souhaite, en recevoir une version papier moyennant une participation + les frais de port.
Pour toute information complémentaire, pour faire un legs à JJR ou un don, on peut écrire à :

----

La voie du maître (de l'absurde)
46, rue Monnoyer
6180 Courcelles
Belgique
Tél : 0032 (0)71.45.66.87
L'adresse du site : www.infojjr.be
Courriel : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.