Dernières News

Week-end sauvage - 1976

News image

Produit par Ivan Reitman, et réalisé par un William Fruet alors au début de sa carrière, Death weekend est un film démarrant comme un thriller et s'achevant en rape and revenge bien sanglant

Fast Reviews | 25 Mai

L'Enfer des Mandingos - 1976

News image

En 1976, après le détonnant Mandingo de Richard Fleischer qui plomba la carrière du réalisateur de Blind Terror, Steve Carver s'attelait à une suite...

Fast Reviews | 20 Mai

The Last Survivors - 2014

News image

Selon Princesse Rosebonbon, The Last Survivors, aka The Well, est un western post apocalyptique qui vaut le détour...

Fast Reviews | 14 Mai

L'Évadé de Yuma - 1968

News image

Dans la série "avis succincts des psychovisionautes, un petit spagh réalisé par Camillo Bazzoni, qui tournera ensuite Abus de pouvoir, en plus de scénariser certains films de son frangin Luigi...

Fast Reviews | 13 Mai

Lâchez les Monstres – 1970

News image

Scream and scream again est un thriller horrifique et science-fictionesque adapté d'un roman de Peter Saxon - The Disoriented Man - publié en 1966...

Fast Reviews | 12 Mai

Enquête dans l'impossible - 1974

News image

"Dayton, USA. 1968. Par un beau matin, Barbara Ann Butler disparait après avoir effectué ses courses dans une supérette. Son corps est retrouvé 25 heures plus tard...

Fast Reviews | 11 Mai

R.I.P. JJ et merci...
Écrit par Les gens de psychovision associés.   

Sur Psychovision, cela fait des années que le cinéaste de l'absurde a attiré notre attention jusqu'à subjuguer notre Bigbonn, lequel l'a approché de près, à plusieurs reprises...

 

Personnage attachant, iconoclaste et décalé, il était plus qu'un trublion, il était une nécessité autant humaine que filmique. Une alternative indispensable face au lissage, formatage, académisme, politiquement correct et tout ce qui actuellement restreint les choses à une seule et unique case sur laquelle une étiquette est qui plus est collée...




Aussi, nous citerons, avant de remettre quelques uns de ses films à l'affiche, le réalisateur lui-même :

"Qu'est-ce qui peut nous sauver ? L'immortalité par l'image. L'image ne meurt pas. L'image se reconstitue... et les histoires reviennent. La narration est là et elle reviendra..."

Extrait de la présentation du film Germaine Grandier.


Et remettons durant une petite poignée de jours, certains des films que nous avions chroniqués, toujours avec liberté et plaisir, à l'affiche :


Les immortels, 1976.
Le diabolique docteur Flak, 1980.
Irkutz, 2004.
Cinéastes à tout prix, 2004.
Karminsky-Grad, 2011.
L'amputeur wallon, 2011.


R.I.P. JJ et merci !