Dernières News

Acquasanta Joe - 1971

News image

Après la fin de la Guerre de Sécession, d'anciens soldats démobilisés ont formé une bande de gangsters. Retour express sur un spagh assez pourri...

Fast Reviews | 23 Juin

Dynamite Girls - 1976

News image

Dynamite Girls est une prod Roger Corman dont le rythme est alerte, le ton léger, les flics y sont cons comme des barriques d'alcool de bootleggers, tout cela distille son petit lot de bonne humeur...

Fast Reviews | 17 Juin

5% de risque - 1980

News image

5% de risques demeure l'un des grands oubliés du thriller français tant ce film se révèle passionnant de bout en bout...

Fast Reviews | 16 Juin

Le Voyageur de la peur - 1989

News image

Si Hitcher in the Dark (aka Le Voyageur de la peur) est loin d'être terrible, il se regarde néanmoins comme un thriller convenu mais pas pire que beaucoup d'autres...

Fast Reviews | 11 Juin

Le Fleuve de la mort - 1986

News image

Toujours disponible en dvd chez MGM, Le Fleuve de la mort allie teen movie glauque, thriller, psycho-killer et drame d'une adolescence en pleine transition vers l'âge adulte et, de fait, en quête d'elle-même.

Fast Reviews | 8 Juin

De Palma : embryon

News image

Intéressant de (re)découvrir ces deux De Palma oldies, assez peu convoités finalement, Greetings et Hi, Mom! ...

Fast Reviews | 3 Juin

Apéro jean Rollin
Écrit par Mallox / Valor   

Hors-circuits a le plaisir d'inviter pour l'apéritif Jean Rollin, cinéaste et écrivain, jeudi 18 novembre de 19h à 20h30.

 

Nous apprenons ce 15 décembre 2010, le décès de Jean Rollin (voir News de décembre 2010), aussi nous en profitons pour mettre à jour cette News avec les dernières nouvelles, le dernier contact que nous ayons eu avec l'homme et l'artiste...

 

 

Compte-rendu de la soirée par Valor :

 

Beaucoup de rencontres sympathiques et des discussions passionnantes jeudi soir à la librairie Hors-circuits en compagnie de Jean Rollin. Malheureusement , son état de santé s'est encore dégradé : il est hospitalisé depuis plusieurs jours et s'est exceptionnellement déplacé pour cette séance de dédicaces.

L'interview de Stéphane du Mesnildot tournera hélas court au bout de deux questions : Jean est fatigué, désorienté, déconcentré par les bruits extérieurs, il parle d'une voix à peine audible et perd le fil de sa pensée ...

D'après ses proches, la présence de ses fans, de ses ami(e)s et de sa famille (Serge son fils, Gabrielle sa petite-fille et Simone son épouse), l'aurait "revigoré" et il était, selon eux , en meilleure forme que les jours précédents.

A une personne qui lui déclarait : "Nous sommes bien contents de vous voir !", il répondra quand même avec un petit sourire : "Surtout que c'est peut-être la dernière fois !"...

Il me confiera néanmoins que le scénario de son prochain film est terminé et que les financements sont trouvés. Le titre devrait être "La Fiancée du crocodile". Reste à trouver le temps et l'énergie pour démarrer le tournage...

 

Pour finir, j'ai enfin réussi à apprendre qu'il aimait bien les films de Alain Robbe-Grillet ("même s'il cède parfois à la facilité"), qu'il l'avait rencontré lors d'un festival et l'avait trouvé très agréable.

 

 

Le temps d'échanger quelques mots avec Mme Rollin et avec la sympathique Gabrielle (la petite contrebassiste dans "Le Masque de la Méduse") qui n'envisage pas du tout de faire carrière au cinéma, et Monsieur Rollin repart déjà, sous les applaudissements de l'assistance.

 

* Jean Rollin sans fin...

Petit extrait de "Dialogues sans fin" de Jean Rollin et quelques lignes rédigées après ce qui devait donc être sa dernière apparition publique le 18 novembre 2010.

 

----

 

Retour sur la soirée du 18 novembre :

 

Une discussion autour de son nouvel ouvrage "Ecrits complets vol1" et son dernier film "Le masque de la Méduse" sera animée par Stéphane du Mesnildot.

 

 

- Le livre :

Ecrits complets
Fantaisies de Rollin assemblées en mille-feuille... ou presque

(à cette occasion, Stéphane du Mesnildot interviewera Jean Rollin)

Le volume 1 des Écrits complets du cinéaste Jean Rollin ouvre une série de recueils qui rassembleront à terme vingt-cinq textes en cinq volumes. L'oeuvre littéraire de Jean Rollin appartient à deux genres, parfois distincts parfois mêlés. Tout d'abord, un genre qui vient d'une enfance protégée durant laquelle l'imaginaire occupe une place prépondérante. Ces années sont celles des bandes dessinées et du cinéma. C'est le monde caracolant et mystérieux de Fantax, Amok, Mandrake et la Princesse Thanit. Jean Rollin l'a gardé contre lui ; il en nourrit ses livres et ses films.
Le second genre se caractérise par son intellectualité. Les amis de sa mère – Maurice Blanchot, les frères Prévert, Georges Bataille, André Breton et d'autres – orientèrent très tôt le jeune homme vers une forme d'expression littéraire. Ainsi Jean Rollin sinue-t-il sans cesse d'une manière à une autre, tantôt feuilletoniste tantôt littérateur.
Le premier volume des Écrits complets contient les oeuvres suivantes : Une Petite Fille magique (1988), Dialogues sans fin (1997), Tuatha (2001), Rien n'est vrai (2004), Déraison (2005), Les Trois Petites Filles Sorcières (2005).

* Ecrits complets vol1, ed. Edite, 2010, 24 euros/ tirage de tête numéroté et signé inclus le DVD Le Masque de la méduse, 42 euros

 

 

- Le film :

Le masque de la Méduse, un film écrit et réalisé par Jean Rollin, avec Bernard Charnacé, Simone Rollin, Sabine Lenoël, Marlène Delcambre, Juliette Moreau, Delphine Montoban, Jean-Pierre Bouyxou... , France, 2009, 75'

Variation moderne sur le thème antique du mythe de la Méduse, Le masque de la Méduse suit les pérégrinations de Médusa, l'immortelle des trois Gorgones (avec Euryale et Sthéno) , hantée par le souvenir de ses victimes. Belle jeune fille, elle fut séduite par Poséidon dans un temple dédié à la déesse Athéna ; celle-ci, furieuse, la transforma en Gorgone. Ses cheveux devinrent serpents, son regard pétrifiant tous ceux qui le croisent. Elle accepte finalement d'être décapitée. La tête est reprise par sa sœur Sthéno qui habite un caveau du Père Lachaise...
Tourné en partie sur la scène du Théâtre du Grand-Guignol, rue Chaptal, on y retrouve toute l'atmosphère et les figures rollinesques que les amateurs affectionnent tant : acteurs fétiches, jeunes filles de peu vêtues, photographie inspirée de la peinture classique, poésie macabre, tirades théâtrales ... Méduse est interprétée par Simone Rollin, Sthéno par Marlène Delcambre, dont c'est le premier rôle au cinéma, Euryale par Sabine Lenoël (l'ange noir de La nuit des horloges). Bernard Charnacé incarne un collectionneur de corps « médusés », Jean-Pierre Bouyxou un gardien, Thomas Smith l'amant de Sthéno.


* La critique sur Psychovision

 

* L'interview de Septembre 2010 du cinéaste

 

- Stéphane du Mesnildot :

Outre son livre Jess franco, énergies du fantasme, Stéphane du Mesnildot collabore depuis de nombreuses années à L'Écran Fantastique, a écrit dans Simulacres, Cinémathèque et a participé à la création d'Exploding, revue consacrée au cinéma expérimental. Il figure aux sommaires deL'Atalante, un film de Jean Vigo (2000) et de Jeune, dure et pure ! Une histoire du cinéma d'avant-garde et expérimental en France (2001). Il est aujourd'hui critique aux Cahiers du cinéma.
Il a également réalisé deux courts métrages sur le thème du vampirisme, Carmilla (2000) et Lacrima (2001).


HORS-CIRCUITS
4 rue de Nemours, 75011 Paris
(m° Parmentier ou Oberkampf)
Tél : 01 48 06 32 43
E-mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Pour toute autre information, consultez le site :