Succubus Dreams
Titre original: Succubus Dreams
Genre: Romance , Urban Fantasy , Bit-Lit , Erotique , Démons
Année: 2009
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Bragelonne
Collection: L'Ombre de Bragelonne
Auteur: Richelle Mead
Traducteur:
Benoît Domis
Sortie VO: 2008
Illustrateur: Jean-Sébastien Rossbach
 

Enfin, le troisième tome des aventures de Georgina, notre succube préféré, est arrivé ! Enfin, car cette série est tellement attachante qu'il est bien difficile d'attendre la parution de chaque nouveau tome pour poursuivre les aventures (surtout amoureuses) de notre bien jolie succube. Car il faut bien l'avouer, ce n'est pas pour les intrigues que l'on s'attache particulièrement à cette série. J'aurais même tendance à dire que plus ça va, plus elles font figure de décor tant elles sont dissoutes dans le quotidien de la vie de Georgina et des siens. Mais peu importe il y a tout le reste, toute la galerie de personnages que nous dépeint Richelle Mead et les amours contrariés ou non de Georgina, son passé, son avenir et celui des siens. Retrouver Seth, Carter, Peter, Hugh, Cody et les autres, c'est comme retrouver de bons vieux chaussons confortables, c'est un immense bien-être, une sensation de sécurité et de bonheur. Et Succubus Dreams nous donne une fois encore de ce bien-être, bien qu'il soit grandement teinté de tristesse, de regret et de nostalgie cette fois-ci...


Georgina continue donc son histoire passionnée et complexe avec Seth Morthensen, le célèbre écrivain. Une bien belle histoire mais qui commence à souffrir douloureusement de l'impossibilité de tout contact physique entre eux. Et oui, car Georgina est avant tout une succube et tout rapport sexuel, même un simple baiser, la conduit à aspirer la vie et l'âme de son partenaire, ce à quoi elle se refuse avec Seth. Mais tout devient de plus en plus compliqué entre eux et les querelles de plus en plus fréquentes. Seth veut prendre le contrôle de sa vie et  assumer son désir et son amour quel qu'en soit le prix tandis que Georgina s'y refuse et le surprotège. Et avec en plus un nouveau roman qui accapare Seth, les difficultés et les obstacles à leur relation s'accumulent.

Et à côté de cela, Georgina se retrouve promue mentor d'une toute jeune succube nouvellement crée, la plantureuse Tawny, particulièrement mauvaise au jeu de la séduction  et incapable de trouver un partenaire malgré ses "atouts". Ajoutez à cela d'étranges rêves que fait Georgina et qui la vident de toute énergie, même après qu'elle ait rechargé ses batterie (comprenez par là qu'elle ait fait l'amour), des rêves idylliques où elle se voit mère et qui ne font qu'ajouter à son mal-être (sa condition de succube lui interdisant la maternité) et vous aurez un beau désastre dans la vie de Georgina. Les temps sont durs pour notre Succube et elle n'est pas au bout de ses peines, croyez-moi...


Alors autant les deux premiers tomes présentaient des structures narratives assez classiques -  situation de départ, conflit, résolution - on est ici dans la situation complètement inverse. Le livre s'ouvre sur une Georgina nageant dans le bonheur, entre ses amis toujours aussi présents, son avancement dans son métier de libraire qu'elle affectionne tant et sa relation passionnée et teinte d'absolu avec Seth. Mais tout va peu à peu virer au cauchemar et ce livre prend vraiment au tripes, on le referme avec un énorme pincement au cœur. De nouveaux personnages font leur apparition et à côté de la légèreté générale de la série, ils viennent apporter leur lot de tragédie et de souffrance. On referme le livre le cœur lourd en se demandant comment tous nos personnages ont bien pu en arriver là et ont sent qu'on est  parvenus à un virage dans la série. De nouveaux horizons s'ouvrent (Dante Moriarty, le contrat passé avec Niphon, Maddie) et d'autres restent en suspend, pour notre plus grand déplaisir. Mais une chose est sûre, Richelle Mead sait planter ses personnages, elle sait nous les rendre humains, fragiles, sensibles et terriblement touchants...

Pour ma part, j'ai aussi beaucoup aimé sa vision du bien et du mal, cette hiérarchie pleine de règles rigides et ridicules entre le Divin et l'Enfer, presque une parodie de bureaucratie. "Le système craint", comme le disent souvent nos protagonistes et on ne peut qu'être d'accord avec eux... Succubus Dreams est donc encore une fois un roman léger, mais cette fois-ci beaucoup plus sombre. L'enquête ne sert ici véritablement que de faire-valoir aux personnages et aux liens entre eux (même si elle n'est pas désagréable en soi) et le roman avance à son rythme, ce rythme si particulier et si intimiste qui fait le charme de la série, une tranche de vie de quelques jours axée sur les sentiments de l'héroïne et ses tourments. Et c'est toujours aussi bon même si Richelle Mead, la vilaine, malmène notre petit cœur à l'instar de celui de Georgina. Et j'avoue que j'ai donc encore plus hâte d'en connaître la suite. Succube quand tu nous tiens...


Note : 8,5/10

 

Chaperon Rouge

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'éditeur : http://www.bragelonne.fr/
- Site de l'auteur : http://www.richellemead.com/

Vote:
 
6.50/10 ( 4 Votes )
Clics: 4220
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Cycle des âmes déchues 1, Le - Le mal en la demeure Cycle des âmes déchues 1, Le - Le mal en la demeure
Il y a peu de temps, je découvrais la plume de Stéphane Soutoul dans l'excellente Anthologie "Sorcières et Sortilèges". Une plume raffinée, puisant son i...
Chimères d'Albâtre Chimères d'Albâtre
Lire "Chimères d'Albâtre", c'est pénétrer une nuit sombre au goût de sang, c'est avancer dans des forêts étranges et rencontrer des femmes mystérieuse...
Afrique-S Afrique-S
Entre "Le trône d'ébène" et le "Roi d'ébène", on peut dire que l'Afrique n'a pas vraiment été une très bonne source d'inspiration pour les auteurs d'i...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...