Rouge
Genre: Romance , Fantasy
Année: 2010
Editeur: Orbit
Auteur: Kristin Cashore
Traducteur:
Raphaëlle Eschenbrenner
Sortie VO: 2009
Illustrateur: Larry Rostant
 

Orbit est une maison d'édition qui édite depuis peu en France.
"Graceling"de Kristin Cashore a été l'un des premiers titres à figurer à son catalogue avec "La nuit sans fin" de Mark Chadbourn.
La publication près d'un an plus tard de "Rouge" revêt dés lors un aspect particulier, d'autant que ce roman bénéficie comme le précédent d'une excellente réputation dans le genre de la fantasy épique.

Issue de l'union d'un "monstre" avec une femme, Rouge fuit la sinistre réputation qu'a laissé son géniteur dont elle a hérité les pouvoirs paranormaux.
Cansrel, conseiller du roi Nax, a influé pour mener le royaume de Dells à sa ruine. Devenu dépendant aux drogues, le souverain a sombré dans la folie, s'illustrant de façon sinistre en s'associant avec des criminels et en gaspillant l'argent contenu dans les coffres de la couronne.
A la mort du roi, son fils Nash lui succède. Secondé par ses frères et soeurs dont son cadet Brigan, il rejette petit à petit l'ancien conseiller qui finit par se donner la mort dans de mystérieuses circonstances.
Elevée à l'écart de la ville royale dans la propriété de Brocker sous la bienveillante surveillance d'Archer, Rouge, de par ses origines hybrides, arbore une splendide chevelure dont la couleur feu suscite toutes les convoitises. Mais à la différence de Cansrel, la jeune femme se refuse à utiliser le pouvoir pour contrôler son entourage ou pénétrer leurs esprits.
Alors que le royaume est au bord de la guerre, les seigneurs Mydogg et Gentian se sont alliés pour faire tomber les héritiers de Nax et Rouge fait l'objet d'attaques répétées de la part d'individus manipulés psychiquement.
Les "zombies" sévissent également aux environs de la ville royale.
Nash et Brigan font contre toute attente appel à la descendante de Cansrel qui répugne à utiliser son don de peur de perdre sa liberté en devenant un instrument de pouvoir.

"Rouge"(Fire) est le second tome de la trilogie des sept royaumes.
Toutefois les évènements rapportés sont indépendants de ceux de "Graceling" puisque se déroulant dans un royaume différent de celui où se déroulaient les aventures de Lady Katsa (les deux sont séparés par de très hautes montagnes).
Actuellement, Kristin Cashore travaille au dernier volet de la série. "Bitterblue" se déroulera six ans après "Rouge".
Ne soyez pas effrayés si dès le prologue le mot "Graceling" apparaît (c'est également le titre de la troisième partie), cela ne vous empêchera pas d'apprécier la lecture de "Rouge" (Je parle en connaissance de cause!), l'influence du précédent roman étant assez négligeable.
"Rouge"a également été édité chez Hachette Jeunesse, j'ai découvert cette information incidemment, mais je dois toutefois avouer qu'elle m'a permis d'aborder à partir de cet instant différemment ce roman que je venais de débuter et qui, je peux l'avouer, me décevait quelque peu par la simplicité de son style d'écriture et ses personnages.
Précisons qu'il ne s'agit pas d'une quelconque manœuvre de la part d'Orbit qui le référence bien sous la double entrée "Imaginaire" et "jeunesse", dommage juste que cela ne soit pas plus explicite sur sa couverture!
Ce second roman de Kristin Cashore relève du pur récit initiatique. Les récits d'héroïc fantasy rapportés d'un point de vue féminin ("Les dames du lac" de Marion Bradley Zimmer reste pour moi la référence), ou plus exactement ceux où les femmes ne deviennent pas de véritables chef de guerre perdant progressivement leurs charmants attributs pour chevaucher au coté de leur guerrier bien aimé, restent suffisamment rares pour que ce récit se révèle remarquable !
Les lectrices adolescentes pourront facilement s'identifier à cette héroïne imaginaire qu'ils accompagneront dans son passage de l'enfance à l'âge adulte.
Exilée de la cour, effrayée par le sinistre destin de son père, Rouge va trouver aux détours de ses pérégrinations sa propre identité et se démarquer comme tout un chacun de la figure parentale. La généalogie est l'occasion de nombreux rebondissements, une façon pour la maîtresse d'œuvre d'expliquer la différentiation entre celle-ci et les sentiments qui nous font parfois nous détacher des liens du sang pour nous en créer d'autres. Un travail qui reprend parfaitement la notion moderne de "famille".
L'approche de Kristin Cashore est très complète et fait preuve d'un réalisme inédit. Elle aborde par exemple avec ingéniosité l'hygiène féminine, sujet bien souvent contourné dans les récits du genre.
Car chaque mois, Rouge doit faire face aux curieuses conséquences de son cycle menstruel: en effet, lorsqu'elle perd son sang, elle suscite la colère des "monstres" (des animaux ou êtres humains reconnaissables de par la couleur particulière de leurs cheveux, de leurs fourrures ou de leurs plumages) alentours. Le problème est similaire lorsqu'elle se blesse et cela nécessite une prudence de tous les instants!
Les méthodes contraceptives sont également évoquées à de nombreuses reprises, notamment à travers les inquiétudes de Rouge quant à sa responsabilité à l'égard du lourd héritage génétique qu'elle est susceptible de transmettre à sa descendance.
Une intrigue dont les ressorts prophylactiques évoqués ne doivent toutefois pas effrayer la gente masculine qui trouvera aussi son compte dans ce récit qui ne manque pas d'hommes et de scènes de batailles pleines d'action, les amateurs de cavalerie pouvant se réjouir en particulier!
Les personnages d'Archer et de Brigan s'opposent comme les deux archétypes de la vision classique et celle plus contemporaine de l'homme, plein de sensibilité et surtout responsable.
L'un et l'autre ont toutefois en commun un tempérament belliqueux et sont prompts à montrer leur force virile à Rouge. On peut là encore applaudir la mise en scène employée par Kristin Cashore qui expose ainsi toute la complexité de l'esprit humain et aborde là encore des situations authentiques qui trouvent leur véracité dans notre quotidien!
Certes la romance est omniprésente, mais elle n'est en rien un obstacle à l'appréciation de cette œuvre qui encore une fois s'apparente à un apprentissage plus large de la vie!

"Rouge" a été pour moi un vrai plaisir de lecture en même temps qu'une déception.
Assurément j'aurais voulu rester plus longtemps au royaume de Dells, un univers qui à mon sens se suffisait à lui-même et méritait d'être enjolivé, véritablement approfondi. Je trouve dommage notamment que le personnage de Leck y ait été introduit, ou plus exactement aussi mal intégré, car son intervention me parait presque anecdotique, un lien aussi lâche avec le précédent roman ne m'est pas apparu nécessaire, au final.
J'aurais souhaité un roman plus fouillé (je ne peux pas dire complexe, car assurément "Rouge" est un roman adolescent dont on ne peut nier l'intelligente construction), moins naïf dans son style d'écriture à certains moments (Les animaux multicolores ne me sont pas parus assez monstrueux).
Une frustration de lecteur adulte qui ne doit cependant pas me détourner de mon rôle de chroniqueur, à savoir vous inviter instamment à lire ce livre, voir à l'offrir à vos enfants ou vos connaissances qui abordent l'adolescence, car il est de très bonne qualité !
Incontestablement, on ressent un potentiel chez Kristin Cashore (Sans nul doute la traduction n'est pas mauvaise), la capacité à imaginer des mondes fleuve tels que ceux inventés par Robin Hobb (L'assassin royal), et on comprend qu'Orbit ait pu être emballé à l'idée de la publier.
J'attends la suite avec impatience!

Note : 7/10

 

Ludo

 

A propos de ce livre :

 

- Blog de l'auteur : http://kristincashore.blogspot.com/
- Site de l'éditeur : http://www.orbitbooks.fr/

Vote:
 
7.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 3198
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Destin du colporteur, Le Destin du colporteur, Le
Suite directe de "Danse Macabre", "Le Destin du colporteur" est un roman qui peut néanmoins se lire de manière indépendante, sans pour autant perdre l'atmosp...
Le Melkine Le Melkine
Un vaisseau école traverse la galaxie, recrutant élève et professeur au grès des planètes, tandis que les anciens essaiment dans les différentes planèt...
Destin... et tout peut basculer ! Destin... et tout peut basculer !
Pour ma première véritable incursion dans l'univers des éditions Lokomodo, c'est vers le petit recueil de nouvelles de Sylvie Albou-Tabart que je me suis t...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...