Attaque à mains nues
Titre original: Firecracker
Genre: Action , Arts Martiaux
Année: 1981
Pays d'origine: Etats-Unis / Philippines
Réalisateur: Cirio H. Santiago
Casting:
Jillian Kesner, Darby Hinton, Rey Malonzo, Ken Metcalfe, Peter Cooper, Vic Diaz, Tony Ferrer, Chanda Romero...
Aka: Naked Fist
 

Susanne Carter part aux Philippines afin de rechercher sa soeur Bonnie, journaliste, dont elle est sans nouvelles. A peine débarquée à l'hôtel, la jeune femme se fait agresser par deux types qui s'étaient introduits dans sa chambre. Seulement voilà, Susanne n'est pas vraiment une proie idéale pour des voyous, car elle ceinture noire (6ème dan) de karaté. Le duo de malfrats se fait latter en deux temps, trois mouvements, et se barre sans demander son reste. Susanne se rend ensuite dans la cité d'Olongapo, située à environ cent trente kilomètres au nord-ouest de Manille. C'est là que Bonnie a donné pour la dernière fois signe de vie, dans un bar-hôtel de seconde zone tenu par un gros balaise nommé Pete, et son associé Rey, expert en kung fu.

Grâce à eux, Susanne apprend que sa soeur avait rencontré un homme réputé dangereux, un certain Chuck Donner, pour les besoins de son reportage. Ce dernier est l'homme de main d'Erik Stone, soupçonné de se livrer au trafic de drogue et d'organiser des combats clandestins. Des combats qui attirent un public friand de ce genre de spectacle où tous les coups sont permis, même la mort de l'adversaire.

Susanne décide alors de se rendre à l'Arena, un club dont Stone est le propriétaire, dans le but de se faire engager dans un tournoi clandestin...

 

 

En lisant ce résumé, les amateurs de blaxploitation trouveront probablement des ressemblances avec "TNT Jackson", du même Cirio H. Santiago, réalisé en 1974. Dans ce "Dynamite Jackson" (titre d'exploitation française), Diana Jackson (jouée par Jennie Bell) partait à Hong Kong pour rechercher son frère disparu. Elle apprenait que son frangin s'était retrouvé mêlé à un réseau de trafiquants de drogue, et parvenait à affronter bien des dangers grâce à sa maîtrise des arts martiaux.

On remplace Hong Kong par les Philippines, Jeannie Bell par Jillian Kesner, deux ou trois détails (une soeur disparue au lieu d'un frère), et on aboutit tout naturellement à un Firecracker plutôt vitaminé, pas du tout avare en scènes d'action. Bien que l'affiche soit racoleuse et mensongère, laissant supposer que l'on va assister à une version féminine avant l'heure des Aventures de Jack Burton dans les griffes du mandarin, le film est à considérer comme une honnête série B.

 

 

En un peu moins de quatre vingt minutes, le réalisateur philippin offre à son public des scènes de baston en pagaille. Cela commence dès le teaser, dans lequel un type se fait embrocher par son adversaire au cours d'un tournoi. Ensuite, juste après le générique, l'héroïne se retrouve déjà à lutter contre deux malfrats dans sa chambre d'hôtel, en petite nuisette. Cirio H. Santiago avait déjà à son actif une scène d'anthologie avec Jeannie Bell dans "TNT Jackson", au cours de laquelle l'actrice se battait vêtue d'une simple petite culotte. Une formule efficace que Santiago n'hésite pas à reprendre ici, mettant en avant la plastique magnifique de Jillian Kesner. Dans la scène en question, Susanne Carter est appréhendée par deux voyous tandis qu'elle rentre chez elle. Elle tente de fuir, pense trouver refuge dans une usine. Suite à diverses péripéties, Susanne perd au fur et à mesure la plupart de ses vêtements, pour finalement affronter son dernier adversaire en slip. Du pur cinéma d'exploitation, avec ce striptease improbable entrecoupé de passages gore (le meurtre sanglant d'un gardien, l'un des malfrats chutant sur une scie circulaire), permettant d'apprécier l'actrice autant pour son physique que ses aptitudes au karaté. Les scènes de combat sont d'ailleurs efficaces, parfaitement chorégraphiées, mettant en lice de véritables artistes martiaux comme Rey Malonzo, qui fut l'un des nombreux clones de Bruce Lee et utilisé parfois comme tel (jusqu'à son surnom, Bruce Ly).

 

 

En dehors de l'incontournable Vic Diaz, en homme de main, on retrouve dans "Attaque à mains nues"Ken Metcalfe, déjà présent dans "TNT Jackson", et vu aussi dans Twilight People. Autre méchant de service, Darby Hinton a été notamment aperçu dans Terreur extraterrestre, mais son titre de gloire demeure son interprétation mémorable dans le "Malibu Express" d'Andy Sidaris.

Quant à notre héroïne, il s'agit donc de la très belle Jillian Kesner, hélas décédée à l'âge de 58 ans. Elle connut la notoriété dans la série "Happy Days", en étant la petite amie de Fonzy. Mais sa carrière a été marquée avant tout par ses apparitions dans diverses séries B, comme "The Student Body" en 1976. C'est dans ce film qu'elle rencontrera Gary Graver, son futur mari, qui opérait en tant que directeur de la photographie (Graver réalisera également, sous son pseudonyme de Robert McCallum, bon nombre de longs métrages pornographiques, cf les chroniques de Body Love, Coed Fever, V The Hot One et The Ecstasy Girls).

Juste après Firecracker, l'actrice aura encore un rôle "musclé"dans Raw Force ; puis, en 1987, elle incarnera une vampire de charme dans le Beverly Hills Vamp de Fred Olen Ray. Un staphylocoque doré attrapé à la suite d'une leucémie l'emporte en 2007, un an après le décès de Gary Graver. Triste destin pour un couple qui avait consacré beaucoup de temps à un projet, celui de terminer un film inachevé d'Orson Welles, "The Other Side of the Wind".

 

 

Dans Attaque à mains nues, Cirio H. Santiago érotise à merveille son héroïne, tout en parvenant à en faire une artiste martiale crédible. Certains combats dans le film sont axés sur l'arnis, ce qui n'est pas étonnant puisqu'il s'agit d'un art martial originaire des Philippines. Susanne Carter profitera de l'enseignement d'un vieux maître pour se perfectionner dans la discipline des bâtons longs, ce qui lui servira bien sûr au moment du duel final où elle affrontera l'assassin de sa soeur. Certes, le scénario de Firecracker n'a rien d'original, mais en vieux briscard qu'il était, Cirio H. Santiago a su proposer un spectacle divertissant, et qui demeure aujourd'hui l'un des plus bels hommages rendus au talent et à la beauté de Jillian Kesner.

 

Flint

 

En rapport avec le film :

 

# La fiche dvd Le Chat qui Fume de Attaque à mains nues

Vote:
 
5.78/10 ( 18 Votes )
Clics: 5723
0

Autres films Au hasard...