Old Boy
Titre original: Oldboy
Genre: Thriller , Drame
Année: 2003
Pays d'origine: Corée du Sud
Réalisateur: Chan-wook Park
Casting:
Min-shik Choi, Ji-tae Yoo, Hye-Jeong Kang, Dae-Hang Ji, Seung-Shin Lee, Byeong-ok Kim...
 

Il existe parfois des parenthèses dans l'histoire du cinéma, comme un évènement qui crée un genre, une image qui révolutionne une façon de faire ou encore une technique qui devient un cas d'école par exemple. Celles-ci sont rares, bien entendu, mais quand on a la chance d'y assister, on a parfois du mal à s'en remettre. Oldboy fait partie de ces parenthèses, un trait de génie venu, une fois n'est pas coutume, de Corée.
Oh Dae-su, sans raison apparente, est enlevé et pendant quinze ans sera séquestré. Un jour, après avoir été hypnotisé il se réveille à l'extérieur, sans explication, sans aucun motif. De la même manière qu'il fut enlevé, il se retrouve libre...
Va alors débuter une quête sans retour. La recherche de la vérité, la reconquête de sa personnalité, de sa vie, de son existence. Pendant ces quinze années d'enfermement, son monde s'est écroulé, perdant ainsi tous ses repères. C'est donc contre lui-même qu'il va devoir se battre pour réintégrer un monde qui ne l'a pas attendu.

 

 

Le scénario est une petite perle du genre, délicieusement alambiqué, il entraîne le spectateur dans les méandres de l'esprit humain, plongeant tout au fond de la bassesse de l'homme, de ses perversions, de ses sentiments les plus sombres. Ce serait une gageure d'entrer dans les détails de l'histoire, toute la finesse de celle-ci se découvre de minute en minute, laissant éclater un final stupéfiant, cruel, époustouflant.
Ce qui fait aussi de Oldboy une réussite quasi-totale est sans nul doute la qualité irréprochable de son casting. Le rôle principal est tenu de main de maître par Min-shik Choi prouvant par la même l'ampleur de son talent et la multitude des registres de jeux qu'il a à sa disposition.
Les rôles secondaires tiennent eux aussi une place prépondérante dans le métrage, chacun à leur façon tous ces personnages apportent une couleur qui traîne le film sur bien des rivages émotionnels différents.
Un petit bémol cependant à la musique. A la fois trop présente ou inadaptée, sans présenter une réelle nuisance, elle aura parfois tendance à écarter le spectateur de la situation. Peut-être s'agit-il là d'une volonté du réalisateur pour dédramatiser certaines situations jugées trop lourdes, dommage, une bande originale plus noire aurait augmenté encore d'un cran le climat pesant qui pèse sur le film.
Il serait possible de s'étendre pendant des heures en décryptages en tout genre, mais plus simple : voyez-le !

 

 

Tour à tour violent, attendrissant, cruel, sadique, romantique, Oldboy est définitivement une référence. Un film rare, trop rare, une création brute et talentueuse. Soulignant en gras les tortueuses ambiguïtés de l'homme. Brillant, tout simplement.

 

Nickbur
 
A propos du film :
 
# Grand Prix au festival de Cannes 2004.

# Old boy est tiré d'un manga (en 8 volumes) écrit par Tsuchiya Garon et datant de 1997.
Vote:
 
7.92/10 ( 24 Votes )
Clics: 2983

3 commentaire(s) pour cette critique


Autres films Au hasard...