Mordred
Genre: Fantasy
Année: 2013
Pays d'origine: France
Editeur: Mnémos
Collection: Dédales
Auteur: Justine Niogret
 

Après Jean-Philippe Jaworski et "Même pas mort", c'est à l'autre révélation de la fantasy française de sortir son nouveau roman : "Mordred". Après "Mordre le bouclier" et "Chien du heaume", Justine Niogret revient avec un nouveau roman de fantasy qui n'est pas sans rapport avec celui de Jaworski avec des ambiances brutales, un décor réaliste et la même manière de s'attaquer au roman initiatique pour le pervertir.

L'histoire de Mordred, fils illégitime du roi Arthur et de sa demi-soeur Morgause qui trahira son père et l'affrontera dans un combat à mort, tout le monde la connaît et le but de Justine Niogret n'est pas de nous la raconter une nouvelle fois en détail, plutôt de nous expliquer ce qui a pu pousser ce jeune chevalier à trahir son oncle et son roi, à lui déclarer la guerre, découvrir ce qui a fait de lui ce méchant légendaire
Et c'est donc là que Justine Niogret s'attaque au roman initiatique, nous contant l'enfance de Mordred, son apprentissage et son adoubement par bribes, préférant s'intéresser à un Mordred malade, souffrant probablement d'une hernie récoltée lors d'un tournoi. Ce Mordred cloué dans son lit rêve de son passé depuis un château dont on ne sait où il est situé, ni même à quelle période se déroule cet événement.
On le découvrira au fur et à mesure de l'histoire, du moins pour le premier point et les motivations de Mordred s'expliqueront, justifiant en quelques sortes ses actes et ne nous le présentant plus comme un monstre. Là où la plupart des romans initiatiques se contente de nous montrer un jeune homme devenir un héros, Mordred va nous raconter le destin inverse, le tout dans un monde qui n'a finalement rien de manichéen.
Il faut dire que cette histoire est résumée et expliquée dès le premier chapitre où l'on découvre une pièce de théâtre mettant en scène Goupil le renard et Ysengrin le loup dans une histoire cruelle et violente qui annonce la couleur du roman, mais aussi sa morale. D'ailleurs, cette idée permet ensuite à Justine Niogret de se concentrer plus sur la psychologie des personnages que sur leurs actes, dénouant dès le départ son intrigue.
Un autre tour de force de Justine Niogret est de faire un roman inspiré du cycle Arthurien sans jamais cité Merlin, Camelot, où même les chevaliers de la table ronde, laissant ceux-ci à des auteurs probablement moins inspirés. Elle préfère à cela un roman moyenâgeux plu réaliste, plus sombre et plus violent où germe quelquefois des petites gouttes de merveilleux, nous rappelant qu'on est dans un roman de fantasy.
Puis, il y a la plume de Justine Niogret, incisive et sans fioriture, à la fois économe de mots et disant beaucoup de choses en quelques morts. D'ailleurs, le roman est court, très court, mais ça n'en est qu'un plus, car il raconte ce qu'il a à raconter sans s'attarder sur le reste. "Mordred" va donc toujours à l'essentiel, que ce soit dans le style ou dans l'histoire, arrivant au final à nous surprendre et à nous émouvoir avec un récit connu.

Au final, on peut dire que le roman initiatique a encore de beaux jours devant lui, à condition qu'il joue avec ses propres règles, voir avec les univers classiques de fantasy. "Mordred" et "Même pas mort" en sont deux très bons exemples. Il semble même que pour se renouveler les romans de fantasy n'aient pas besoin de briser leurs règles, juste d'en dépoussiérer les archétypes pour leur donner un nouveau souffle !

Note : 8/10

 

Stegg

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'auteur : http://justineniogret.over-blog.com/

- Site de l'éditeur : http://www.mnemos.com/

Vote:
 
8.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 2892
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Passages Passages
Lucie Chenu a de nombreuses casquettes, aussi bien écrivaine de talent (la preuve en est son magnifique recueil de nouvelles Les enfants de Svetambre qu'anth...
Dimension Brian Stableford Dimension Brian Stableford
Brian Stableford est un auteur trop peu connu en France alors que, paradoxalement, il a traduit de nombreux auteurs français, tels Paul Féval, Camille Flamm...
Enfants de la conquête Enfants de la conquête
Braxi et Azéa sont des empires galactiques aussi différents qu'ennemi, deux cultures qui ne peuvent s'entendent puisque la première incarne la brutalité ...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...