Orcs 1 - La compagnie de la foudre
Titre original: Orcs, first blood book 1 : Bodyguard of Ligthning
Genre: Fantasy
Année: 2008
Pays d'origine: Angleterre
Editeur: Milady
Auteur: Stan Nicholls
Traducteur:
Isabelle Troin
 

Ils sont en temps normal, les méchants, les sales "tronches" prêtes à tout dévorer sur leur passage, brutaux, cruels, et ce genre de personnages que l'on n'aime jamais rencontrer, du moins sans être accompagné d'une lourde épée. Stan Nicholls prouve le contraire, les Orcs, les affreux, ont aussi un cœur et ils sont des êtres vivants.

Stryke a été dépêché par la reine Jennesta pour aller chercher de part le royaume une terrible amulette. Il est évident que l'on obéit à cette reine, mi Orcs-mi humaine, cruelle, sorte de comtesse Bathory. Mais voilà, pour stryke et sa compagnie d'Orcs, les Renards, quant ils apprennent la vérité ils décident de devenir des insoumis… Car que ferait une reine si cruelle avec un objet si puissant entre les mains?

Stryke, Coilla, Haskeer, le nain Jup et les autres désobéissent et deviennent donc doublement hors la loi. Hors la loi aux yeux de leur peuple et hors la loi car ils décident de ne rejoindre personne, ni les Unis qui croient en un dieu unique, rallié à la cause des humains, ni les multis qui croient en un panthéon de dieux, résurgences des croyances païennes. Commence alors une histoire passionnante, bourrée d'action et de scènes de combats, de suspens et de violence!


J'avoue que j'avais une certaine appréhension à me lancer dans la lecture de Stan Nicholls aux vues de ce que j'avais lu sur ses romans. On m'avait présenté sa littérature comme très ado, pas forcement passionnante. Mais dès la sortie du premier tome de cette trilogie chez Milady, j'ai quand même cédé à la curiosité. Et heureusement car Orcs c'est du bon, du très bon, de la fantasy comme je l'aime ou les glaives jaillissent à chaque page et au final une fantasy originale!

Tout d'abord il est bien rare, voire très rare, que des créatures aussi atroces que les Orcs soient les héros de tout un cycle. Si vous en avez marre des Elfes gentillets alors jetez-vous sur cette épopée barbare où les durs font la loi mais avec un grand cœur tout de même. Dès les premières pages du roman on est jeté en pleine bataille, les dragons crachent leur souffle mortel, les têtes tombent et c'est une vraie vision cauchemardesque de la guerre que nous offre Stan Nicholls.

Mais quelle est cette guerre? Et c'est là toute l'intelligence de l'auteur. Bien sûr on est dans l'action pure, mais un vrai barbare sait faire autant fonctionner sa tête que ses bras. Cette gigantesque guerre, c'est les unis contre les multis, soit une guerre de religion... On pourrait même y voir une vague image (pas si vague même...) de la christianisation par la force, de l'inquisition peut-être même et d'un énorme brûlot anti-raciste! En effet, le but serait que tout le monde s'entende, mais non, ici les races se détestent, sont soupçonneuses les unes envers les autres, incapables de s'entendre ou de s'accepter. Les pires bien sûr sont les humains, qui saccagent tout, massacrent les peuples et la nature, détruisent les cultures et l'environnement. 

C'est simple et efficace, c'est à l'image de l'écriture de Stan Nicholls et ça marche ! C'est un peu long à démarrer mais quand ça part, ça ne fait pas semblant! C'est du lourd et à l'action se mélange une quête passionnante qui va conduire notre troupe d'Orcs, où chaque personnage a son propre caractère et ça ce n'est pas négligeable, dans une aventure folle et mystérieuse. Qu'est-ce que cette amulette? Quel est son véritable pouvoir? Qui sont ces hommes mystérieux lancés aux trousses de Stryke et de ses acolytes?  Passionnant!


Au final, si j'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire, trop d'action tuant l'action, je ressors de la lecture de ce premier tome plus qu'enchanté. C'est vraiment superbe tant dans l'action, que dans les personnages, ce qui n'est pas simple avec tout le passé qu'ont les Orcs, que dans l'originalité et le message. Stan Nicholls, c'est une lecture facile qui prend aux tripes et on ne lâche pas le roman comme ça. Moi je n'ai qu'une envie, retourner suivre les aventures de cette compagnie du Renard d'autant plus que le tome 1 s'arrête en pleine action ou presque.

Stan Nicholls écrit une fantasy brutale et barbare, c'est celle que j'aime et je suis plus que comblé !


Note : 9/10

Le Cimmerien

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'éditeur : http://www.milady.fr/

Vote:
 
8.00/10 ( 3 Votes )
Clics: 3836
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Le Melkine Le Melkine
Un vaisseau école traverse la galaxie, recrutant élève et professeur au grès des planètes, tandis que les anciens essaiment dans les différentes planèt...
Maeve Regan 4 - A pleines dents Maeve Regan 4 - A pleines dents
Dans la dent longue Maeve était enfin parvenue à tuer Victor, ce qui devait régler, de façon définitive, quasiment tous ses problèmes, à l'exception de l...
Sweeney Todd Sweeney Todd
  Tout le monde, ou presque, connait le film de Tim Burton "Sweeney Todd le diabolique barbier de Fleet Street", mais qui sait que c'est un roman feuilleton d...

Autres films Au hasard...